Société : UNI.T 978 maintient le blocage de la COM

0
blank

Les cinq tentatives de résolution de la crise par la présidence de la COM se sont révélées infructueuses, le syndicat exigeant toujours le départ de la DGS.

Le blocage des services de la Collectivité entamé depuis près d’un mois par le syndicat UNI.T 978 et une trentaine d’agents de la COM était toujours en cours hier.

Vendredi dernier, un groupe de grévistes est venu perturber une rencontre prévue de longue date entre le syndicat UNSA TERRITORIAUX SXM et la DGS. Une irruption que le syndicat en question a dénoncée dans un communiqué, considérant qu’elle relevait “plus de la barbarie que de l’action syndicale”. “Ce ne sont pas les frasques d’un voyou, marionnette de surcroît en mal de reconnaissance, qui vont nous perturber dans notre action en faveur de nos mandants.” ajoutaient-ils.  Samedi 24 juillet, au lendemain de cette rencontre perturbée entre UNSA TERRITORIAUX SXM et la DGS de la COM, Daniel Gibbs adressait un courrier à UNI.T 978. Afin de pouvoir reprendre le dialogue, comme souhaité par toutes les parties, Daniel Gibbs demandait aux grévistes de lever le blocage des services de la COM, et en particulier celui obstruant illégalement la rue menant à la COM, lundi 26 juillet dès 8 heures. Tout en se déclarant attaché au consensus et acceptant la proposition de reprise du dialogue, il réaffirmait qu’il ne tiendrait aucune réunion de négociation avec UNI.T 978 ou toute autre organisation syndicale, sans la présence de ses techniciens afin d’avancer sur les « véritables points techniques » soulevés par les grévistes.Techniciens avec lesquels UNI.T 978 a jusque-là refusé de négocier.

La réunion proposée le lundi 26 juillet à 9 heures s’est tenue malgré le blocage toujours en cours.

« Face au refus de dialoguer sur les revendications relatives aux agents territoriaux et au maintien des blocages affirmés par l’Uni.t978, la discussion s’est, une nouvelle fois, révélée infructueuse. Le président en a pris acte. » a déclaré Daniel Gibbs lundi après-midi dans un communiqué, assurant que sa majorité et lui restaient ouverts « à un dialogue respectueux, exigeant et rationnel ».

Mardi 27 juillet, au lendemain de cette cinquième tentative de négociations, UNI.T 978 maintenait le blocage et campait sur ses positions avec les mêmes 30 revendications, dont la première, exigeant le départ de la DGS et son équipe, reste un préalable à l’examen des suivantes.

Plus de détails sur www.soualigapost.com

blank

Article sponsorisé par:


blank

Aucun commentaires

Faxinfo décline toute responsabilité quant aux contenus publiés et n'a pas vocation à répondre.

English EN French FR Spanish ES Dutch NL Italian IT