Gérald Darmanin annonce une mission de lutte contre la vie chère en outre-mer

1

Le ministre de l’Intérieur et des outre-mer a entamé mercredi dernier une visite en Polynésie française accompagné entre autres de la ministre des Sports et des Jeux olympiques, Amélie Oudéa-Castéra , pour visiter le site de Teahupoo à Tahiti, qui accueillera en juillet prochain les épreuves de surf des JO de Paris-2024.

Dans le cadre de ce déplacement, Gérald Darmanin annonçait que le gouvernement allait lancer une mission visant à identifier et lutter contre les monopoles économiques dans les territoires ultramarins, sources de prix très élevés : « Je vais lancer une mission dès mon retour à Paris avec Philippe Vigier, ministre des Outre-mer, pour faire le constat des monopoles», en commençant par la Polynésie française. En juillet dernier, la commission d’enquête parlementaire sur le coût de la vie dans les territoires d’outre-mer rendait son rapport à l’État, l’intimant d’engager un plan de « déchoquage économique et social ». Les dernières données disponibles de l’INSEE datant de 2015 mettaient déjà en lumière les écarts de prix sur l’ensemble des produits, de près de 7% à Mayotte et à la Réunion, et à plus de 12% en Martinique et en Guadeloupe. Concernant les produits alimentaires, l’écart de prix pour le panier de consommation hexagonal est de plus de 36% à la Réunion et 48% en Martinique. Certains produits du quotidien montent parfois jusqu’à +50%. Nonobstant le fait que les prix ont moins augmenté dans les outre-mer qu’en métropole (+6,3% entre février 2022 et février 2023), les territoires ultramarins sont les premières victimes de l’inflation : 3,7% en Guyane, 4,2% à la Réunion, 4,4% en Martinique, 4,8% en Guadeloupe et 5,9% à Mayotte. Pour rappel, le revenu moyen en outre-mer est plus faible qu’en métropole. La vie chère dans les territoires ultramarins n’est pas un sujet nouveau pour le gouvernement même s’il affecte quotidiennement les habitants d’outre-mer. En parallèle de cette mission, Gérald Darmanin a également mentionné la lutte contre le réchauffement climatique et le développement économique de l’île. Lors de sa visite à la Réunion en juillet 2022, le ministre de l’Intérieur avait annoncé lancer une grande séance de travail avec pour objectif de trouver les accords pour diminuer très fortement la vie chère à la Réunion et dans tous les outre-mer. _Vx

 4,327 vues totales

Source :

Faxinfo : https://www.faxinfo.fr/

Article sponsorisé par :


About author

1 comment

Post a new comment

%d blogueurs aiment cette page :