SINT MAARTEN : Licencié pour ne pas avoir dit qu’il était positif au Covid-19

0
blank

Un concierge d’un hôtel de la partie hollandaise a été licencié car il n’avait pas respecté les gestes barrières alors qu’il savait être porteur du Covid-19. Le tribunal de Sint Maarten a été saisi de l’affaire : l’employeur sollicitait la résiliation du contrat, l’employé le contraire.

En avril dernier, le comportement du salarié fait l’objet d’une dénonciation de la part de ses collègues à leur employeur. A deux reprises, les collègues l’ont observé éternuer sur des objets qu’il n’a pas nettoyés par la suite. Sur une période de quatre jours, les collègues ont aussi constaté que son état de santé se dégradait (difficulté à marcher, etc.). Ils lui ont demandé de rester chez lui mais il a refusé. Le salarié est hospitalisé, il est testé positif au Covid-19 mais n’en informe ni ses collègues, ni son employeur. Il lui est reproché d’avoir transporté en voiture un de ses collègues et de l’avoir ainsi contaminé.

C’est pour ces raisons que le patron lui adresse une lettre de licenciement. L’affaire a été examinée en juin de cette année. Le jugement a été rendu en août : la résiliation du contrat a été prononcée par la justice à une date toutefois reportée de quasiment trois mois par rapport à celle évoquée par le patron. Celui-ci doit ainsi verser une indemnité salariale correspondant à cette période.

blank

Aucun commentaires

Faxinfo décline toute responsabilité quant aux contenus publiés et n'a pas vocation à répondre.

English EN French FR Spanish ES Dutch NL Italian IT