Dix-huit mois de prison pour avoir agressé sexuellement une amie

0

SD, âgé de 45 ans, était convoqué jeudi dernier devant le tribunal de proximité de Saint-Martin pour avoir commis des agressions sexuelles à l’encontre de CG il y a plus d’un an. Mais il ne s’est pas présenté à l’audience.

Les faits se sont déroulés début août 2019. SD et la victime se connaissent bien puisqu’ils sont amis. Ils passent une soirée ensemble et consomment de l’alcool. «A un moment, la victime commence à se sentir mal, elle est fatiguée», révèle l’enquête de gendarmerie. «Et SD va en profiter pour la toucher et la pénétrer avec ses doigts.» La victime ira le dénoncer à la gendarmerie.

Entendu par les enquêteurs, SD reconnaît avoir essayé de l’embrasser, de lui toucher la poitrine et de l’avoir embrassé sur la poitrine. Il avoue aussi qu’ils avaient bu. Pour le vice-procureur, SD a «profité de l’absence du fiancé de la victime pour abuser d’elle ». Il requiert une peine de deux ans de prison et sollicite un mandat d’arrêt.

La victime était absente à l’audience mais représentée par son avocat. Par l’intermédiaire de celui-ci, elle s’est constituée partie civile et a demandé 20 000 € pour le préjudice moral subi et 5 000 € au titre de l’article 475-1 du code de procédure pénale (frais d’avocat).

Après en avoir délibéré, le tribunal a condamné SD à une peine de dix-huit mois de prison ainsi qu’à verser à la victime 10 000 € de dommages et intérêt et 1 500 € au titre de l’article 475-1 du code de procédure pénale. SD sera également inscrit au fichier judiciaire automatisé des auteurs d’infractions sexuelles et violentes (Fijais).

(soualiagapost.com)

 2,131 vues totales,  7 vues aujourd'hui

Article sponsorisé par :


Aucun commentaires

Faxinfo décline toute responsabilité quant aux contenus publiés et n'a pas vocation à répondre.

English EN French FR Spanish ES Dutch NL Italian IT