St.Martin88 offre un concert vibrant pour l’éducation musicale

0

Dimanche 1er mai, l’association St.Martin88 a présenté un concert avec plusieurs artistes pour soutenir son programme d’éducation musicale qu’il entend lancer plus tard cette année dans les lycées des deux côtés de l’île. 

Josiane  Artsen-Fleming a été la maîtresse de cérémonie de la soirée. Dans son discours d’ouverture, elle a déclaré : « Lorsque St.Martin88 réunit la musique, le leadership et l’éducation, les possibilités sont infinies ».

Parmi le public présent pour soutenir ce programme, se trouvaient des représentants des gouvernements des deux côtés de l’île ainsi que d’autres personnes qui soutiennent les activités culturelles et éducatives.

Kimball Gallagher, pianiste international et fondateur de l’ONG 88International, l’organisation initiatrice de St.Martin88, a expliqué que St.Martin88 est ancrée dans les valeurs de la musique, de l’inclusion et de la transformation. L’objectif du programme est de «canaliser les énergies des jeunes vers des activités musicales et créatives, le tout dans le cadre de leurs clubs de musique périscolaires des deux côtés de l’île.»

Lors de la soirée, Gallagher a réalisé une émouvante performance de la Sonate n° 3 pour piano de Chopin. Issu de l’école Juilliard, il a également interprété des morceaux à 4 mains de Dvorak, avec une ancienne camarade de classe de Juilliard, Lisa Wang, qui était également l’hôtesse de la soirée. Wang, pianiste taïwanaise, a ensuite interprété Firestorm, une œuvre évocatrice de la compositrice taïwanaise Eunice Chernikova, qui a également été formée à l’école Juilliard.

Après ces performances, Josiane Artsen-Fleming est revenue sur scène pour chanter deux classiques d’Edith Piaf, «La vie en rose» et «Non, je ne regrette rien». Sa performance nostalgique a suscité une réaction chaleureuse du public. Amin Bouabdelli et Delphine ont également interprété avec élégance deux chansons célèbres, «Wonderful World» et «Hallelujah». 

Enfin, Solokween a volé la vedette avec «Don’t Wait», une chanson arguant les habitants de Saint-Martin et de Sint Maarten à se préparer aux prochains ouragans, et «Heartbreak», une chanson en papiamento. Elle a électrisé le public et a incité Josiane Artsen-Fleming à reprendre la parole. Celle-ci a invité certains membres du public à faire leurs commentaires à propos du concert.

«St.Martin88 a le soutien total du conseil exécutif de la partie française», a déclaré Frantz Gumbs, Vice-Président de la Collectivité.

Ndlr : Ce concert a été un moment magique

«Nous savons sans aucun doute que ‘les arts’ sont ce véhicule qui nous permet de réaliser le meilleur de notre humanité. À travers ce véhicule de la musique et de l’art, il nous permet d’accomplir le don du créateur qui coule en chacun de nous, l’excellence de notre expérience vécue. Le voyage a déjà commencé du côté hollandais, nous sommes tous engagés», a déclaré Clara Reyes, chef du département de la culture, dans son allocution.

88 International a des programmes similaires en Tunisie, au Sénégal, à Taiwan et au Myanmar et a touché des dizaines de milliers d’étudiants qui ont à leur tour produit des centaines de leurs propres chansons et événements élevant leurs voix sur divers sujets de leur choix, tels que la cause des femmes, l’état de l’environnement, de leur pays et d’autres questions sociales. St. Martin88 espère les rejoindre bientôt.

Pour soutenir St.Martin88, veuillez vous rendre sur : https://gofund.me/0a673bf6

Pour plus d’informations, veuillez contacter : https://88international.org/st-martin88/

 949 vues totales,  5 vues aujourd'hui

Source :

Faxinfo : https://www.faxinfo.fr/

Article sponsorisé par :


Aucun commentaires

Faxinfo décline toute responsabilité quant aux contenus publiés et n'a pas vocation à répondre.

English EN French FR Spanish ES Dutch NL Italian IT