Sauvetage : Un catamaran s’échoue sur la plage à Baie Longue

0

Jeudi dernier vers 13h30, la gendarmerie est alertée par un témoin qu’un catamaran s’est échoué à Baie Longue devant l’hôtel La Samanna. Elle envoie une patrouille terrestre sur zone qui ne peut que constater les faits, faute de pouvoir fournir une assistance depuis la plage.

Le CROSS-AG (centre régional des opérations de sécurité et de sauvetage pour les Antilles-Guyane) engage alors l’équipe de bénévoles de la station de Saint-Martin, avec la vedette SNS 129 pour tenter de remettre le catamaran à flot. A 14h 25, les équipiers reçoivent l’alerte du CROSS, et la SNS 129 quitte la marina Fort Louis à 14h45 pour faire route vers la Samanna avec 5 équipiers à bord.

En arrivant sur place, une demi-heure plus tard, ceux-ci constatent que le catamaran est posé avec une coque sur les roches et l’autre à moitié sur le sable et dans l’eau. Le propriétaire du catamaran et son équipage avaient d’abord tenté de s’en sortir seuls, avec leur annexe, pendant plusieurs heures, avant d’appeler les secours. Un moyen privé (bateau moteur) est aussi présent avec une amarre pour tenir le catamaran en place, afin d’éviter un échouage plus important sur la plage, du fait de la houle.

Un des employés du watersports de l’hôtel vient à la rencontre de la SNS 129 ; la SNSM décide de transférer un de ses équipiers sur le jet-ski afin d’aller à bord du catamaran pour évaluer la situation et les éventuelles options pour le déséchouer. À 15h25 au moment où l’équipier s’apprête à revenir sur la SNS 129 avec le jet, le bateau privé donne un gros coup de gaz juste en même temps qu’une grosse vague ; le catamaran se décolle, pivote légèrement, flotte et est enfin libre.

L’équipier reste à bord pendant la remise du catamaran au mouillage ; une voie d’eau est constatée au niveau du caisson de la quille, là où la coque a tapé sur la roche pendant quelques heures. L’amarre qui s’était emmêlée autour de l’arbre d’hélice est dégagée ; les deux moteurs marchent, mais l’un d’eux ne fonctionne qu’en marche avant car le câble de l’inverseur avait cassé quand ils étaient arrivés sur les lieux, quelques heures plus tôt ; le temps de réaliser que le moteur ne se mettait pas en marche arrière puis de le couper, ils étaient déjà sur la plage.

La voie d’eau est gérable ; la pompe de cale automatique fait son travail ; et il est décidé que le bateau peut aller dans un chantier naval par ses propres moyens, sans remorquage. Le gendre du propriétaire, qui s’est aussi rendu sur place avec un autre bateau privé, se propose d’escorter le catamaran jusqu’à Philipsburg. La SNSM récupère son équipier et, à 15h45, le CROSS lui donne liberté de manœuvre.

Une demi-heure plus tard, la SNS 129 est de nouveau à quai, à la marina Fort Louis, prête pour toute nouvelle intervention éventuelle.

blank

Article sponsorisé par:


blank

Aucun commentaires

Faxinfo décline toute responsabilité quant aux contenus publiés et n'a pas vocation à répondre.

English EN French FR Spanish ES Dutch NL Italian IT