...

Revalorisation du Smic, gratuité des préservatifs, disparition du timbre rouge, les retraites de bases revalorisées, prime apprentissage… Ce qui change au 1er janvier 2023

0

Comme à chaque nouvelle année, plusieurs changements sont à prévoir dans le quotidien des Français.

Le Smic gagne 24 euros

Le salaire minimum de croissance (Smic) est revalorisé de façon automatique de 1,8% du fait de la hausse des prix. Il passe à 1.353 euros net mensuels, soit une hausse de 24 euros. En brut, pour un temps plein de 35 heures hebdomadaires, le Smic mensuel passe à 1.709 euros et le Smic horaire à 11,27 euros. Dans la fonction publique, les salaires des 410.000 agents les moins bien rémunérés seront, eux aussi, revalorisés de 1,8% au 1er janvier 2023.

 

Prime apprentissage, un coup de pouce pour les mineurs

La prime à l’embauche des apprentis sera de 6.000 euros en 2023 pour un mineur comme pour un majeur de moins de 30 ans. Actuellement, cette aide est de  5.000 euros pour un mineur, 8.000 pour un majeur.

 

Fin du timbre rouge au profit d’un service dématérialisé, plus cher

La Poste va remplacer son timbre rouge pour les lettres urgentes distribuées le lendemain par une version dématérialisée. La nouvelle formule, appelée « e-Lettre rouge », permettra d’envoyer des documents de trois feuillets maximum sur le site laposte.fr ou dans un bureau de poste, via un automate ou avec l’aide d’un postier. Le document sera imprimé à proximité du destinataire, mis sous pli et distribué le lendemain s’il a été envoyé avant 20H00. Le service coûtera 1,49 euro, contre 1,43 euro pour le timbre rouge actuel de la « lettre prioritaire ».

 

Le bonus écologique revalorisé

Le montant du bonus écologique pour l’achat d’une voiture électrique est porté à 7.000 euros pour la moitié des ménages, les plus modestes.

 

Préservatifs gratuits

Tous les jeunes de moins de 26 ans peuvent désormais obtenir des préservatifs gratuits au comptoir des pharmacies.

 

Handicap : une aide élargie

Les personnes sourdes et aveugles ou en situation de handicap intellectuel, cognitif ou psychique pourront bénéficier de la Prestation de compensation du handicap (PCH). Celle-ci permet de financer une auxiliaire de vie afin d’obtenir de l’aide pour effectuer certains actes de la vie quotidienne.

 

Doublement du taux des nouveaux PEL

Pour la première fois en 22 ans, le taux de rémunération des plans d’épargne logement (PEL) signés à partir du 1er janvier va augmenter, pour atteindre 2%, contre 1% aujourd’hui.

 

Les retraites de base revalorisées

Les retraites vont être revalorisées pour la troisième fois de l’année. Après avoir gagné près de 1% en janvier 2022 et 4% en juillet, les pensions de base de la CNAV, la CNRACL, la CNAVPL, du SRE ou de l’ASPA augmenteront de 0,8%. Cette hausse devrait concerner 14 millions de retraités. L’allocation de solidarité aux personnes âgées (ASPA), également appelée minimum vieillesse, va également augmenter. Elle sera portée à 961 euros par mois pour les personnes seules et à 1 492 euros par mois pour les couples.

 

Passoires thermiques

En France métropolitaine, les logements consommant plus de 450 kilowattheures par mètre carré par an selon leur diagnostic de performance énergétique (DPE) ne pourront plus être mis ou remis en location. Ils seront désormais considérés comme indécents, à l’instar des logements insalubres ou sans cuisine.

 

Investissement locatif : du nouveau pour le Pinel

Le dispositif Pinel se scinde en deux à compter du 1er janvier 2023. D’un côté, un dispositif Pinel+ est créé et conserve les mêmes taux de réduction d’impôt qu’auparavant mais avec des conditions supplémentaires à respecter. De l’autre, l’avantage est diminué pour les autres investissements dans le cadre d’un Pinel «classique». Pour rappel, le dispositif «Pinel» est destiné aux futurs propriétaires qui comptent louer leur bien: ils ont droit à une aide à l’achat s’ils s’engagent à demander un loyer inférieur (en théorie) aux prix du marché. L’avantage fiscal lié au Pinel va dépendre du montant de votre investissement initial (dans la limite de plusieurs plafonds) et de la durée de location choisie (6, 9 ou 12 ans) ainsi que, désormais, du fait que le bien respecte ou non certaines normes énergétiques ou de confort.

 

7 maladies rares supplémentaires dépistées chez les nouveau-nés

Le dépistage de maladies rares proposé aux parents de nouveau-nés va être étendu. En effet, à partir du 1er janvier 2023, ce ne sont plus six maladies rares qui seront recherchées dans le cadre du programme de dépistage néonatal (en plus de la surdité permanente néonatale), mais treize. À l’hypothyroïdie congénitale et la mucoviscidose notamment, s’ajoutent six nouvelles pathologies rares comme l’homocystinurie et la leucinose. À noter que si ces tests sont systématiquement proposés à la naissance, ils nécessitent l’accord des parents.

 

De la vaisselle réutilisable dans les fast-foods

Plus de burger dans une boîte en carton ou de soda dans un gobelet en papier: depuis le 1er janvier, dans toute la restauration, la vaisselle jetable est interdite pour le service à table.

Dans les faits, c’est surtout la restauration rapide qui est contrainte de changer ses habitudes: de McDonald’s à KFC en passant par Burger King ou Subway, toutes les grandes enseignes devront s’y plier. En vertu de la loi anti-gaspillage  adoptée en janvier 2020, seul le papier qui entoure le sandwich (et évite qu’il ne se délite lorsqu’on le mange) restera autorisé.

 

Le changement de nom par décret devient gratuit

C’est la procédure lorsque l’on souhaite changer de nom, en dehors du cas d’une francisation de son patronyme dans le cadre d’une demande de nationalité française ou de l’adoption du nom de son autre parent. Le changement de nom par décret devient gratuit à partir du 1er janvier. Jusqu’à maintenant, la publication d’une annonce au journal officiel coûtait 110 euros.

 4,162 vues totales,  4 vues aujourd'hui

Source :

Faxinfo : https://www.faxinfo.fr/

About author

No comments

%d blogueurs aiment cette page :