Réponse B : Je repasse

0
blank

Ils attendaient impatiemment les résultats de l’examen du code de la route mais c’est une toute autre nouvelle que les candidats ont reçu. En raison d’un cambriolage, ils ont été invités à repasser leur examen.

L’examen du code de la route est une épreuve qui peut s’avérer stressante. Pour les candidats inscrits à la session du 17 juillet dernier, ce fut un véritable parcours du combattant. En raison d’un cambriolage dans les locaux de la Collectivité de Saint-Martin le 19 juillet dernier, ils ont été contraints de repasser leur examen vendredi dernier. « Vous avez sûrement été informés du cambriolage perpétré dans les locaux de l’ancien hôpital et conséquemment aux bureaux du transport, entrainant la disparition d’équipements et de documents afférents au permis de conduire théorique et pratique. Face à cette situation nous sommes contraints de refaire les cinq (5) sessions ETG (Examen Théorique Général-NDLR) du vendredi 17 Juillet 2020 n’ayant plus accès aux équipements sur lesquels étaient enregistrés les résultats à ces épreuves ». C’est par ce message, émanant de la direction des services des transports et envoyé plusieurs jours après les faits que les auto-écoles de Saint-Martin ont appris la nouvelle le 24 juillet dernier.

Environ « 70 candidats »

pourraient être concernés

Ils étaient près de 70 candidats selon nos informations (le service concerné a indiqué ne pas avoir les chiffres en tête-NDLR), pénalisés par le cambriolage, à avoir été invités à repasser leur examen. Pour l’un d’entre eux c’est la goutte d’eau. « Nous avons passé l’examen le vendredi 17 juillet. Nous espérions avoir nos résultats dans la journée ou au plus tard le lendemain mais le lundi suivant nous avons appris que les locaux avaient été cambriolés » explique la candidate. « Pourquoi les résultats n’ont pas été sécurisés et collectés plus tôt » s’interroge-t-elle, dénonçant « un manque de sérieux » et une certaine « injustice ». « J’avais le sentiment d’avoir bien réussi mon épreuve. J’ai du repasser un examen en ayant été prévenu au dernier moment car j’ai appris jeudi dernier que mon examen aurait lieu le lendemain » déplore-t-elle. « Je ne comprends pas pourquoi les résultats n’ont pas été divulgués le jour même, cela aurait permis d’éviter cette situation. Au delà du cambriolage, il faut être à disposition quatre jours d’affilé pour être sûr de pouvoir passer cet examen. C’est une organisation indigne de celle que l’on attend pour un examen national. Mon fils n’étant pas présent et ayant été prévenu à la dernière minute, il n’a donc pas pu repasser son code !» ajoute un parent excédé

Plainte ou pas plainte ?

Bien qu’elle affirme avoir fait la démarche, selon nos informations, la Collectivité n’aurait pas porté plainte suite au cambriolage de ses locaux. «Le bâtiment de la Collectivité situé au Fort Louis a effectivement été cambriolé. Il loge le service adressage, le service transport et le service environnement. Rien d’important n’a été volé à l’exception d’un ordinateur à l’intérieur duquel se trouvaient les résultats du code. Les informaticiens ont essayé de récupérer les données sur le cloud de la Collectivité, en vain » a expliqué la Collectivité.

www.lepelican-journal.com

blank

Aucun commentaires

Faxinfo décline toute responsabilité quant aux contenus publiés et n'a pas vocation à répondre.

English EN French FR Spanish ES Dutch NL Italian IT