PPRN : l’Etat parle de «dérogation et d’exception » pour Saint-Martin

0
blank

Depuis le 4 mai, les services de l’Etat organisent des réunions publiques dans les quartiers pour présenter les nouveaux «principes» de la révision du plan de prévention des risques naturels (PPRN).

Au fur et à mesure et au regard des remarques du public, les services de l’Etat adaptent leur vocabulaire. A Grand Case et encore plus à Quartier d’Orléans, la population était apparue dubitative quant aux annonces du préfet, notamment celle de pouvoir reconstruire en zone à très fort risque. Aussi ont-ils à Marigot adopté un nouveau vocabulaire dans l’espoir de mieux convaincre et d’obtenir la confiance de la population. Ils ont ainsi parlé de «dérogation» et «d’exception» en matière de reconstruction. C’est la première fois hier soir que ces termes ont été employés. Ils étaient même écrits en gras dans des encadrés sur plusieurs documents projetés en français et en anglais, documents qui ont aussi été remaniés dans la forme depuis la première réunion.

Si en théorie l’Etat doit interdire la reconstruction d’une maison détruite par un cyclone qui se situe dans une zone à très fort risque, à Saint-Martin il va l’autoriser. «C’est une dérogation pour tenir compte des spécificités » du territoire». Le préfet a également assuré que «l’Etat n’exercera pas son droit d’exproprier» les personnes dont les maisons ont été détruites et qui se situent en zone rouge foncé. Ce sera «une exception à Saint-Martin».

La prochaine réunion publique aura lieu mardi à 18h à Sandy Ground.

(soualigapost.com)

blank

Article sponsorisé par:


blank

Aucun commentaires

Faxinfo décline toute responsabilité quant aux contenus publiés et n'a pas vocation à répondre.

English EN French FR Spanish ES Dutch NL Italian IT