PORT DE GALISBAY : Clôture de la concertation préalable au projet d’extension

0

Le vendredi 12 avril 2024, la réunion de restitution de la concertation publique dans le cadre du projet d’extension du port de Galisbay s’est tenue à la CCISM. L’heure est au bilan.

Lancée le 27 février dernier, la concertation préalable encadrée par la commission nationale du débat public aura permis à la population de s’impliquer pleinement dans le projet d’extension du port de Galisbay. Pour rappel, la concertation publique se refermera officiellement le 21 avril prochain, la population est invitée jusqu’à cette date à partager son ressenti sur le projet d’extension via le site du port (voir infos). La réunion de restitution de l’ensemble des travaux effectués s’est déroulée vendredi 12 avril devant une petite assemblée en présence d’Alain Richardson, 1er vice-président de la COM, et de Albéric Ellis, directeur de l’établissement portuaire. Sur toute la durée de la concertation préalable qui comptait 8 ateliers thématiques soumis aux débats, 9 rencontres publiques, 2 débats mobiles et une journée « Port Ouvert », 78 questions furent posées à la maitrise d’ouvrage durant les débats en présence, réponses apportées par 13 élu.e.s et intervenant.e.s experts. 139 personnes ont participé aux ateliers, participation marquée par un public qualifié restreint mais très mobilisé. En termes de modalités d’information du public, 1000 flyers ont été distribués, 100% des débats retransmis, 5815 écoutes en replay et 427 visiteurs sur le site du port. Les grands enseignements de la concertation tournent autour des impacts du projet d’extension : impacts sur la souveraineté et attractivité globale de Saint-Martin, le transport de marchandises et la logistique, le tourisme, l’environnement, l’écosystème portuaire local, la circulation, la ressource en eau, les entreprises et l’emploi, les finances locales et la société civile organisée et les habitants. Ce qui ressort majoritairement des retours de la population concerne des sujets comme l’emploi local des jeunes, l’approvisionnement en cas de catastrophe naturelle, l’eau potable, la compétitivité et les bénéfices attendus pour le territoire. Alain Richardson a rappelé l’importance d’un accès constant à l’île : « Le port avec son extension va permettre à notre territoire de garantir la sécurité en termes d’accessibilité de personnes et de marchandises, Irma a été un évènement qui a ouvert l’œil de beaucoup, ce projet rentre dans le projet de territoire de la Collectivité, c’est une locomotive de développement ». Actuellement, la capacité d’accueil n’est pas à la hauteur selon Albéric Ellis qui dénombre plus de 6.000 croisiéristes en 2023 côté français : « La sécurisation passe par le dimensionnement de la structure, nous devons aller chercher un trafic plus important ». Suite dans notre prochaine édition. _Vx

  Infos :

www.portdemarigot.com/extension

 595 vues totales

Source :

Faxinfo : https://www.faxinfo.fr/

About author

No comments

%d blogueurs aiment cette page :