Législatives : Sabrina Rivere-Bonzom veut être une candidate «engagée»

1

Engagement est un mot qui est revenu à plusieurs reprises dans son discours. « Il est temps que des citoyens engagés puissent véritablement porter les dossiers de nos territoires au plus haut, et que nous tournions définitivement la page des politiciens professionnels qui n’ont que les avantages du mandat auquel s’accrocher », conçoit Sabrina Rivere-Bonzom. Aussi a-t-elle décidé de se présenter aux élections législatives. Soutenue par Sofia Carti et Maud Ascent-Gibs, elle a déclaré sa candidature jeudi soir.

Sabrina Rivere-Bonzom est directrice d’une plate-forme de microcrédit et est méconnue dans le paysage politique local. Mais «Saint-Martin est un territoire de tous les possibles. Vous m’y avez accueillie avec ma famille, et depuis cinq ans que je suis au service du territoire et des jeunes entrepreneurs, sur le terrain, dans les quartiers, grâce à mon activité professionnelle, je n’ai qu’une conviction, c’est qu’il me faut donner en retour à Saint-Martin, mais aussi à Saint-Barthélemy avec qui les liens sont étroits », se justifie-t-elle.

Sabrina Rivere-Bonzom estime que «le nouveau ou la nouvelle députée de Saint-Barthélemy et Saint-Martin devra prendre l’engagement de travailler de façon non partisane avec tous les élus des conseils territoriaux, et mettre aussi en place une méthode de travail avec les sénateurs pour une action plus cohérente et plus forte au Parlement au service de nos territoires et leurs populations». Elle propose ainsi que «les deux collectivités aient chacune un attaché parlementaire dédié afin de prendre en compte de manière permanente les besoins de la population. Une permanence fixe, et des permanences mobiles seront organisées afin d’être au plus près de la population».

Devant ses proches et soutiens, Sabrina Rivere-Bonzom a exposé sa volonté politique et les grands dossiers qui «motiveront en particulier [son] action» : la lutte contre la vie chère, la continuité territoriale, l’équité d’accès aux droits et aux services publics la lutte contre la pauvreté et le mal logement. Elle veut aussi soutenir l’officialisation du bilinguisme dans les écoles, la recherche de plus de moyens et de personnels pour que l’ensemble des ministères soient représentés et opérationnels au sein de la préfecture, l’entrée des deux îles territoires, en nom propre, dans les organisations régionales de coopération caribéenne et américaine, etc. Sabrina Rivere-Bonzom se présente sans étiquette et si elle est élu, rejoindra le groupe des élus indépendants.

Pour rappel, les élections législatives auront lieu aux Antilles les samedis 11 et 18 juin, les dimanches 12 et 19 juin en Métropole.

 1,087 vues totales,  7 vues aujourd'hui

Source :

Faxinfo : https://www.faxinfo.fr/

Article sponsorisé par :


1 commentaire

Faxinfo décline toute responsabilité quant aux contenus publiés et n'a pas vocation à répondre.

Laisser un commentaire

English EN French FR Spanish ES Dutch NL Italian IT