Haïti : Quatre mercenaires « tués » après l’assassinat du président haïtien, Jovenel Moïse

0
blank

Selon l’ambassadeur haïtien aux Etats-Unis, le commando qui a assassiné le président était composé de mercenaires « professionnels » s’étant fait passer pour des responsables de l’agence américaine antidrogue (DEA).

Le président Moïse a été tué à son domicile par un commando armé vers 1 heure, dans la nuit de mardi à mercredi. D’après le juge chargé de l’affaire, cité par la presse locale, sa dépouille a été retrouvée criblée de 12 balles, et son bureau et sa chambre avaient été saccagés. Son épouse a elle été blessée et évacuée vers la Floride pour y être soignée. Ses jours ne sont pas en danger.

Selon le Premier ministre par intérim Claude Joseph, les assaillants étaient « des étrangers qui parlaient l’anglais et l’espagnol ».

La police a indiqué mercredi soir avoir pourchassé les membres présumés du commando aussitôt après l’attaque et être toujours « engagée dans la bataille avec ces assaillants ».

« Depuis cette nuit nous nous battons contre eux », a déclaré dans une allocution à la télévision le directeur général de la police nationale d’Haïti, Léon Charles. « Quatre mercenaires ont été tués, deux ont été interceptés sous notre contrôle », a-t-il ajouté. « Trois policiers qui avaient été pris en otage ont été récupérés », a-t-il précisé. Aucune autre information sur les auteurs de l’assassinat n’a été divulguée.

blank

Aucun commentaires

Faxinfo décline toute responsabilité quant aux contenus publiés et n'a pas vocation à répondre.

English EN French FR Spanish ES Dutch NL Italian IT