FAIT DIVERS : Le motard impliqué dans l’accident mortel de Bellevue en mai 2022 placé sous contrôle judiciaire

0

L’affaire avait suscité une vive émotion après l’annonce du décès de Sarah, jeune femme âgée de 30 ans et mère d’une petite fille de 7 ans, victime d’un accident sur la route de Bellevue.

Au terme d’une enquête conduite par la gendarmerie, le mis en cause est convoqué devant le tribunal le 24 novembre 2022. En attendant cette date, le conducteur, résidant en partie hollandaise, fait l’objet d’un contrôle judiciaire l’interdisant de quitter l’île de Saint-Martin et de se rendre en partie française. Rappel des faits : dans la nuit du 22 au 23 mai 2022 vers minuit, un accident est survenu entre le conducteur d’une moto et une conductrice de scooter. Celle-ci sortait d’une impasse dans la ligne droite de Bellevue pour traverser en direction de la partie hollandaise. La victime, portant un casque, n’aurait pas vu le motard arriver, ce dernier l’a percutée de plein fouet, ne laissant malheureusement que peu de chances à la conductrice du scooter qui est décédée suite à la violence de l’impact et malgré l’intervention rapide des services de secours. Les premières constatations effectuées par les policiers mettaient un cause la vitesse du conducteur de la moto, qui ne portait quant à lui aucune protection. L’extrême émotion qu’a engendré ce drame tragique a fait réagir de nombreuses personnes, excédées par l’insécurité et la délinquance routières qui règnent sur les routes de Saint-Martin, dont la majorité des accidents est causée par la conduite irresponsable des conducteurs de deux-roues. Un groupe Facebook s’est créé dans la foulée. D’abord intitulé « Insécurité routière à St-Martin, mobilisons-nous! En la mémoire de SARAH ! », le groupe public qui dénombre actuellement 634 membres se nomme à présent « Collectif Citoyen Pour La Sécurité Routière à Saint-Martin/ Road Safety Sxm ». La gendarmerie rappelle qu’il est de la responsabilité de tous de ne pas laisser une connaissance, un ami, un enfant prendre le volant ou le guidon d’un deux-roues sous l’emprise de l’alcool, de stupéfiants, et certainement pas sans porter un casque. Ce n’est que collectivement que nous parviendrons à éviter ce genre de drame. La répression n’est qu’une partie de la réponse. _Vx

 2,583 vues totales,  4 vues aujourd'hui

Source :

Faxinfo : https://www.faxinfo.fr/

Aucun commentaires

Faxinfo décline toute responsabilité quant aux contenus publiés et n'a pas vocation à répondre.

English EN French FR Spanish ES Dutch NL Italian IT