Environnement : Début de la campagne de sensibilisation contre le plastique à usage unique

0
blank

Depuis mars 2019, le Parlement Européen a voté une loi contre le plastique à usage unique. Dans tous les pays de l’Union Européenne, les objets en plastique à usage unique (couverts, assiettes, pailles, cotons-tiges, touillettes à café, récipients alimentaires et gobelets en polystyrène expansé) seront définitivement bannis à partir de janvier 2021. Et donc à Saint-Martin !

Comme l’a rappelé la conseillère Pascale Laborde, « malgré la loi de 2016, certains commerces continuent à distribuer des sachets jetables en plastique alors que c’est formellement interdit. Les emballages en plastique pour les fruits et légumes, pourtant interdits en rayon depuis le 1er janvier 2017, sont toujours utilisés dans certains commerces, tout comme des objets en plastique (vaisselle jetable, cotons-tiges, pailles en plastique, etc.) qui ne devraient plus être proposés à la vente depuis le 1er janvier 2020. Nous voyons également apparaître une nouvelle pollution avec la crise de Covid19 : celle des masques jetables, des lingettes, des gants, des contenants de gel hydroalcoolique. ».

Pascale Laborde estime qu’il est temps de prendre ce problème à bras le corps et de mettre en application la loi du 10 février 2020 dès aujourd’hui à Saint-Martin.

Il est temps de changer notre façon de consommer et de réussir le passage du plastique à usage unique au plastique recyclé et matériaux biodégradables. Certaines entreprises locales ont déjà franchi le pas, elles fournissent des sacs en papier, des contenants réutilisables, des pailles et des contenants biodégradables. Leur comportement citoyen doit être un exemple pour les autres !

  Une question de civisme et de respect de l’environnement

Si l’on entend trop souvent que l’île est sale, il convient de se poser les bonnes questions : « Qui est sale ? La population, le voisin, soi-même ? »

Certes la collectivité rencontre un certain retard dans la relance des marchés publics pour la déchetterie et le tri sélectif mais tous les autres services fonctionnent : le ramassage des déchets ménagers 7 jours/7, le ramassage des encombrants 6 jours/7 et la gratuité à l’écosite de Cul-de-Sac pour déposer la plupart des encombrants. Des solutions existent et il s’agit donc avant tout d’une question de civisme et de respect de l’environnement. Au-delà du sens civique que certains ont perdu et d’autres n’ont pas encore acquis, nous produisons trop de déchets ! Chacun peut donc agir à son propre niveau pour réduire sa production.

  Une intervention sur le terrain pour sensibiliser les usagers

La Collectivité va mettre en place des actions de terrain, pour sensibiliser les commerçants et les aider à trouver des alternatives économiquement viables pour remplacer les contenants en plastique par des contenants recyclables ou biodégradables. Dans un second temps, des moyens plus coercitifs seront mis en place pour contraindre ceux qui refuseront de respecter la loi.

A l’instar des autres îles de la Caraïbes, Saint-Martin est aussi capable de dire stop au plastique à usage unique DÉFINITIVEMENT !

Espérons que cette campagne de sensibilisation sera suivie d’effets auprès de la population saint-martinoise. _AF

blank

Article sponsorisé par:


blank

Aucun commentaires

Faxinfo décline toute responsabilité quant aux contenus publiés et n'a pas vocation à répondre.

English EN French FR Spanish ES Dutch NL Italian IT