Déconfinement : Un nouveau point d’actualité et les dernières décisions prises par l’exécutif

0
blank

En présence de la 1ère vice-présidente, Valérie Damaseau, le président de la Collectivité, Daniel Gibbs a fait un nouveau point jeudi dernier sur l’actualité et les décisions prises par l’exécutif.

 

Déplacements aériens

blankVous l’avez constaté, le gouvernement assouplit progressivement les restrictions dans le cadre de la phase 2 du déconfinement. Mais elles ne sont pas toutes entièrement levées.

Le verrou relatif aux motifs impérieux pour voyager entre les territoires des Antilles françaises a été levé lundi 8 juin, après que les voix des collectivités et des socio-professionnels se sont unies pour dénoncer cette restriction qui ôtait toute possibilité de tourisme régional pendant la période estivale.

Selon les dernières négociations menées conjointement par les collectivités et acteurs économiques des Antilles françaises, cette levée devrait également concerner les passagers au départ de la France hexagonale à compter du 22 juin.

C’est une première victoire qui autorise désormais les voyages d’agrément entre les îles des Antilles, et bientôt avec le territoire national. Mais la satisfaction ne sera réelle qu’avec un assouplissement des restrictions sanitaires.

Soucieux de relancer notre économie sans mettre en danger la stabilité sanitaire de notre île, nous avions sollicité en début de semaine dernière le Premier ministre et la ministre des outre-mer demandant :

– La levée immédiate de l’obligation de motifs impérieux pour se déplacer vers et depuis Saint-Martin ;

– La levée de la « quatorzaine » à compter du 22 juin 2020 et la mise en place d’un test au départ puis à J+8 pour tous les passagers ;

– L’annonce officielle de la levée des restrictions dans les plus brefs délais, afin d’inciter les réservations pour les prochains mois.

La ministre des outre-mer a répondu, vendredi dernier, à tous les présidents de collectivité majeure des Antilles française proposant la levée des motifs impérieux de déplacement et la substitution des quatorzaines par l’obligation pour les voyageurs de présenter un test PCR négatif réalisé dans les 48h avant l’embarquement.

Nous travaillons donc avec nos homologues des Antilles et les organisations socioprofessionnelles des territoires à la levée de ce dernier verrou afin d’obtenir la libre circulation des personnes entre la France métropolitaine et les Antilles, dès la fin du mois de juin, avec tout de même pour nous une nécessité de dépistage avant le départ et 8 jours après l’arrivée pour tout séjour de plus d’une semaine.

En effet, il importe de maintenir un niveau de contrôle sanitaire raisonnable et soutenable afin de relancer notre économie sans obérer son avenir sanitaire.

Nous nous félicitons donc des avancées que la mobilisation des acteurs locaux permet, même si nous nous montrons très attentifs aux choix faits pour protéger notre destination.

Nous avons échangé en visio-conférence sur ce thème avec la CCISM, l’Office de Tourisme, la FIPCOM, l’AHSM, la FTPE et d’autres acteurs économiques lundi après-midi, de manière à unir nos voix et obtenir satisfaction dans les plus brefs délais.

La relance économique de nos territoires en dépend et nous ne relâcherons pas la pression dans ce domaine.   

blankD’ailleurs, l’Office de Tourisme de Saint-Martin a mis en place une opération de vacances au pays intitulée « I am Saint-Martin Staycation » pour redynamiser le tourisme sur notre territoire ces prochains mois.

Avec l’ouragan Irma, nos socio-professionnels ont essuyé d’énormes pertes économiques. Ils ont redoublé d’efforts, ces dernières années, pour relancer leurs activités dans une dynamique qualitative et innovante. De très beaux produits hôteliers et commerciaux ont émergé.

En décembre 2019, les blocages générés par le PPRN ont impacté la haute saison touristique, puis est arrivée la pandémie mondiale du COVID19 au mois de mars.

Cette crise sanitaire engendre des conséquences considérables sur la filière tourisme. Dans ce contexte, la consommation locale et régionale est une priorité en attendant la relance du tourisme international.

I AM ST Martin STAYCATION est une opération dédiée à la relance de notre tissu économique et à l’animation de Saint-Martin durant les mois de Juillet et Août 2020.

Il s’agit de réinjecter des fonds dans l’économie locale et de sensibiliser les habitants aux atouts du territoire.

L’Office de tourisme consacre 515.000€ de son budget pour cette opération de sauvetage qui se tiendra pendant la période estivale.

L’opération se tiendra du 1er Juillet au 31 Août 2020.

 

•  Création de la cellule CARE  (Cellule d’Accompagnement pour la Régularisation des Entreprises)

Alors que des aides économiques nationales et locales sont instaurées pour les entreprises en difficulté, de nombreux entrepreneurs ont fait face à un refus d’accès au Fonds de solidarité de l’Etat.

Ces refus formulés par la DGFIP, via le Centre des Finances Publiques, sont essentiellement dus à des oublis ou retards de paiement des charges fiscales ou sociales et sont pour beaucoup de dossiers sans issue.

Très soucieux d’aider nos entrepreneurs à régulariser la situation de leur entreprise pour leur permettre de prétendre aux aides publiques, la collectivité a pris la décision de créer une cellule territoriale spécialement dédiée à cet accompagnement.

 

La cellule CARE  est d’ores et déjà activée, sous l’égide de la délégation Economique présidée par notre collègue vice-président Yawo NYUIADZI.

C’est un projet que nous avions initié avant la crise de Coronavirus, pour accompagner nos entreprises dans une démarche générale de régularisation et qui revêt aujourd’hui, au regard de la crise économique que nous traversons, une nécessité urgente.

La CCISM est notre partenaire privilégié sur ce dispositif. Elle aura pour mission d’apporter une aide logistique aux entreprises dans leur processus de régularisation et nous travaillerons avec nos partenaires institutionnels pour la mise en place de moratoires et l’accès à des aides ciblées selon les dispositifs en vigueur.

Nous apporterons également un accompagnement en matière de formation professionnelle à ces chefs d’entreprise, à travers la création de Master Class sur le management des entreprises, en partenariat avec la CCISM.

Nous avons mis en place une adresse email spécifique : care@com-saint-martin.fr.

Les chefs d’entreprise désireux de recevoir cet accompagnement généralisé sont invités à s’inscrire dès maintenant sur cette adresse.

C’est une volonté forte de la collectivité de Saint-Martin de ne pas vous laisser livrés à votre sort.

C’est une occasion unique qui vous est donnée de structurer votre entreprise et de pouvoir ainsi être éligibles aux différents programmes d’accompagnement publics pour la pérennité de votre entreprise.

Il faut aussi préciser que cet effort de régularisation permet de concourir aux marchés publics lancés par les collectivités du territoire français.

 

Travaux sur le domaine public et ramassage des sargasses

blankLa Collectivité a annoncé la reprise des travaux sur le pont de Sandy Ground. Ils ont débuté le lundi 8 juin dernier pour une semaine de travaux. Les tests réalisés sur le pont, ce matin, se sont révélés concluants, ce qui permet une reprise normale de son utilisation.

Les premières levées du pont sont planifiées à compter du lundi 15 juin 2020. Du lundi au samedi inclus, il y aura 2 levées par jour, une à 9h00 et une à 17h00 et le dimanche et les jours fériés, une seule levée par jour à 9h00.

La seconde phase de travaux qui consiste à remplacer le tablier du pont (sa structure principale) était reprogrammée au mois de juillet mais les nouvelles disponibilités de l’entreprise nous contraignent à la décaler de quelques semaines. La date des travaux vous sera communiquée dans les meilleurs délais.

L’Etablissement des Eaux vient de relancer le chantier de rénovation des canalisations d’eau et d’assainissement sur le boulevard de Grand-Case.

Ces travaux d’envergure devront impérativement être achevés – c’est la condition impérieuse que nous avons posée à l’établissement des eaux – en novembre 2020, avant la haute saison touristique.

Nous aurons alors un boulevard flambant neuf.

J’en viens enfin à un fléau qui touche la côte nord-est de Saint-Martin depuis quelques années en fonction des phases d’échouement : et beaucoup le subissent, les algues sargasses sont de retour !

Comme à chaque fois, de nombreux riverains sont incommodés sur les secteurs de Cul de Sac, Mont Vernon et Oyster-Pond (Coralita).

La présence des Sargasses est un véritable problème de santé publique aux Antilles et dans toute la Caraïbe.

Mais dans la mesure où ces algues – qui pourtant sont le résultat de pollutions – sont avant tout considérées une fois échouées comme des déchets par l’Etat et non comme une pollution, leur collecte revient à la charge des Collectivités.

Un marché public spécifique au ramassage des algues Sargasses a donc été lancé l’année dernière.

Il s’agit d’un marché à bons de commande et par secteur qui nécessite la réponse de l’entreprise sélectionnée pour chaque opération de collecte. Dès les premières alertes, la semaine dernière, la Collectivité a mobilisé les entreprises attributaires du marché.

L’entreprise affectée au nettoyage des plages de Coralita et de Mont Vernon a répondu favorablement à la consultation administrative obligatoire. Elle débute le nettoyage de ces deux plages dans les tous prochains jours.

L’entreprise affectée au nettoyage de la plage de Cul de Sac n’a pas répondu à la consultation administrative obligatoire, ce qui retarde le nettoyage de cette plage.

Nous mettons tout en œuvre pour mobiliser un prestataire dans les règles que nous impose la loi.

Les procédures de marché publics sont strictes, vous le savez, et nous nous tenons à ces obligations légales. Sans réponse de l’entreprise, nous serons dans l’obligation de relancer une procédure.

blank

Article sponsorisé par:

blank

Aucun commentaires

Faxinfo décline toute responsabilité quant aux contenus publiés et n'a pas vocation à répondre.

English EN French FR Spanish ES Dutch NL Italian IT