Violences conjugales volontaires pour avoir déchiré un passeport

0
Image

Jeudi dernier, au tribunal de Saint-Martin, monsieur P. a été entendu pour violences conjugales volontaires commises sur sa concubine le 4 juin dernier. 

Dans sa déposition à la gendarmerie le 6 juin dernier, la jeune femme précise que son concubin lui a donné plusieurs gifles et l’a étranglée suite à une dispute qu’ils ont eue concernant son infidélité dans le couple. Monsieur P. ne nie pas les faits, au contraire il explique qu’il était déjà marié lorsqu’il a rencontré la jeune dame. Selon lui, il a frappé cette dernière parce qu’elle a saisi son passeport et ensuite l’a déchiré, un acte qui l’a rendu furieux. Devant le juge, la femme affirme avoir déchiré le passeport volontairement lors de sa crise de jalousie. Un acte que le président interprète comme donner un bâton au concubin pour la frapper.

Tout en expliquant à cette dernière qu’elle n’a pas le droit de détruire  un document administratif. Mais pour le vice-procureur, malgré la faute de la jeune femme, l’homme a commis un délit  et les faits sont bien caractérisés. Coupable des faits, le tribunal a condamné, monsieur P. à 3 mois de prison assorti d’un sursis simple. _KL

blank

Aucun commentaires

Faxinfo décline toute responsabilité quant aux contenus publiés et n'a pas vocation à répondre.

English EN French FR Spanish ES Dutch NL Italian IT