TIREX : présentation des résultats intermédiaires 

0
blank

TIREX* (Transfert des apprentIssages de Retours d’EXpériences scientifiques) est l’un des quatre projets sélectionnés par l’ANR (Agence nationale de la Recherche) à l’issue de l’édition 2018 de l’appel « Ouragans », qui lui a alloué une aide de 517 245 euros. 

Il s’articule autour de trois grands thèmes : la question sociale, les impacts physiques et la reconstitution des modélisations. Pendant trois ans, un consortium de trente-six chercheurs va analyser les impacts des cyclones de 2017 dans les Antilles, avec Saint-Martin comme territoire pivot, en formalisant des méthodes de retour d’expérience (RETEX) scientifique continu. « Ces travaux de recherche visent à améliorer notre culture du risque » a résumé Charlotte Terrac, chargée de mission à la COM pour les risques majeurs. Elle introduisait mardi 19 mars la première présentation collective de ce projet dans la salle du conseil territorial. En somme, il s’agit d’étudier les conséquences et les conditions d’une catastrophe pour se mieux se préparer aux prochaines. Le coordinateur de ce travail collectif, Frédéric Leone (Université Paul Valéry – Montpellier 3) a expliqué qu’il s’agissait « de résultats intermédiaires à mi-parcours d’un projet qui va nous tenir en haleine jusqu’en 2021». Il a par ailleurs annoncé qu’en plus des publications scientifiques et de fiches rédigées à l’intention des décideurs, les conclusions de ces différentes études seraient disponibles sur un site internet puisque « l’idée est de partager nos connaissances ». TIREX s’organise en tâches complémentaires : reconstitution des trajectoires vulnérables de 1950-2017, impacts et résilience des environnements côtiers, gestion de crise et suivi de la reconstruction, consolidation de la connaissance scientifique et transfert des apprentissages vers les populations. Elles croisent les compétences de tous les membres du groupement (géographie des risques, analyse spatiale, géomorphologie, sciences politiques, médiation scientifique, physique de l’atmosphère, modélisation, climatologie). Un représentant de chaque groupe de chercheurs a réalisé mardi une présentation de ses premières conclusions.

(Plus de détails sur www.soualigapost.com)

blank

Aucun commentaires

Faxinfo décline toute responsabilité quant aux contenus publiés et n'a pas vocation à répondre.

English EN French FR Spanish ES Dutch NL Italian IT