Sargasses : l’Etat et la COM mettent en place des mesures d’urgence

1

Lors d’une conférence de presse à la Collectivité vendredi 4 mai, le président de la Collectivité et la préfète Anne Laubiès ont fait le point sur la mise en place des mesures gouvernementales d’urgence contre les sargasses et les moyens mis en œuvre par la COM pour le nettoyage du littoral ainsi que son plan d’action à court et moyen terme.

« Le gouvernement a pris en considération l’ampleur du phénomène et décidé de débloquer trois millions d’euros pour lutter contre les sargasses aux Antilles-Guyane » a annoncé la préfète. Et d’ajouter que la nomination d’un chargé de mission « sargasses » était en cours. Le ministère de l’intérieur a par ailleurs nommé cinq personnels de la sécurité civile (deux en Guadeloupe, deux en Martinique, et un pour les îles du Nord : le lieutenant Steeve Willaume (cf photo)). Ils sont chargés d’épauler les collectivités locales dans l’organisation du ramassage des sargasses et de faire remonter leurs besoins. L’Etat a renforcé les capacités de prévision (de trois à cinq jours) par le biais d’images satellites et de survols aériens au moyen de drones. Le public est informé des prévisions via le site de la préfecture et les réseaux sociaux. L’ARS a repris les prélèvements réguliers pour mesurer la teneur des émanations en hydrogène sulfuré (ppm). « Les niveaux de dangerosité n’ont jamais été atteints à Saint-Martin » a affirmé Pascal Godefroy, directeur  de la délégation territoriale de l’ARS.

Cette année, la Collectivité a engagé des actions de ramassage dans la baie de Cul de Sac dès le 14 avril dernier et sera cette semaine à Oyster Pond, au Galion, à la Baie orientale, (partie nord) « Nous avons déjà investi 45 OOO euros » a indiqué Daniel Gibbs. La COM a par ailleurs choisi de renouveler les brigades vertes et signé une convention avec l’association A-SIS Services. « Nous rédigeons actuellement des appels d’offres pour la location ponctuelle de matériel et nous apprêtons à acquérir des engins pour intervenir de façon très rapide sur les abords et sur tous les sites grâce au soutien de l’Etat » a ajouté le président de la COM.

(Plus de détails sur www.soualigapost.com)

 1,253 vues totales,  3 vues aujourd'hui

1 commentaire

  1. Faites Facile 8 mai, 2018 at 14:52 Répondre

    Faites Facile. Un tracteur avec une lame à un angle est le seul équipement nécessaire – dans un mouvement similaire, comme le labourage de la neige sur une route. Aller directement sur toute la longueur de la plage plusieurs fois. PREMIÈREMENT – ramener les algues sur la plage environ 3-5 mètres et laisser sécher au soleil, où il peut également renforcer la plage pour les futurs ouragans. Mais les algues doivent être nettoyées souvent afin qu’elles ne s’accumulent pas au bord de l’eau, et deviennent un plus gros problème nécessitant de gros équipements et les algues constituent un danger pour la santé lorsqu’elles restent humides. Lorsque l’algue sèche au soleil, il n’y a pas grand danger pour la santé. S’il vous plaît gardez le bord de l’eau propre des algues pour que les gens puissent marcher au bord de l’eau et que les algues ne soient pas dangereuses. Pendant des années, tant de temps, de coûts et d’efforts pour le faire de la manière la plus difficile. Il n’est pas nécessaire d’éloigner les algues – à distance. Cette semaine, très bon effort une fois, mais les algues continueront à venir. Alors faites la méthode facile et moins coûteuse – un tracteur avec une lame à un angle – et souvent.

Faxinfo décline toute responsabilité quant aux contenus publiés et n'a pas vocation à répondre.

Laisser un commentaire

English EN French FR Spanish ES Dutch NL Italian IT