...

Portrait : L’un des créateurs de Yoda tient un musée à Philipsburg (2/3)

0
blank

Lors de son séjour à Antigua, Nick Maley qui s’est mis à la peinture de paysages a l’opportunité de vendre ses toiles aux touristes en les exposant dans le lobby d’un hôtel renommé.

Il développe parallèlement de bonnes relations avec le personnel des bateaux de croisière qui le recommandent à leurs clients. C’est à cette époque qu’il devient « that Yoda guy », paraphrase employée par les habitants d’Antigua auxquels les touristes demandaient des indications pour le trouver.

Le couple espère conserver cette relation une fois qu’il aura emménagé à Sint Maarten où le musée prend forme progressivement. « Nous avons commencé par louer un petit local pour tester l’ambiance et l’environnement » se souvient Nick Maley. Puis ils louent l’actuel local de 200m2 sur Front Street. « Au début nous n’en occupions que la moitié aménagée en boutique et galerie, pour être sûrs de pouvoir payer le loyer » ajoute-t-il.

Petit à petit, Nick et Gloria développent ensuite la seconde partie. Il commence par exposer ses propres objets puis fait appel à ses amis pour des dons. « J’ai 300 amis qui ont fait les films les plus célèbres de ces trente dernières années donc je leur ai parfois demandé des faveurs » avance-t-il. Il récupère par exemple des moules originaux de créatures et les refait lui-même comme pour Tauntaun, le cheval chameau de Star Wars. Ou bien il réassemble les morceaux restants comme pour le bébé martien de Men in Black.

Aujourd’hui les visiteurs accèdent au musée par la boutique. Pages originales de script, figurines, toiles de Nick Maley sont proposés à la vente. De là on entre dans le vif du musée dont la pénombre rappelle celles des salles de cinéma. Il est découpé en petites pièces où sont exposés des moules de visage d’acteurs internationaux, des créatures de films célèbres ainsi que la reconstitution du premier Yoda, réalisée par Nick Maley lui-même.

« Ce n’est pas un musée sur Star Wars mais sur les films, avec un focus sur les créatures à effets spéciaux parce que c’est dans ce domaine que mes amis et moi avons de l’expérience » avance Nick Maley. Si la plupart des musées sur le cinéma mettent l’accent sur les personnages, lui a préféré mettre en avant « les personnes qui ont créé les personnages ». 

(Source : soualigapost.com)

blank

Aucun commentaires

Faxinfo décline toute responsabilité quant aux contenus publiés et n'a pas vocation à répondre.

English EN French FR Spanish ES Dutch NL Italian IT