PORTRAIT : Adélaïde : «Il y a toujours quelque chose qui me rappelle Saint-Martin »

0
blank

En août nous publions le portrait d’étudiants saint-martinois qui ont quitté l’île pour faire leurs études.

 

Prénom : Adélaïde

Âge : 30 ans

Étude : Bac ES – Licence Arts Plastiques – Licence Esthétique – Maîtrise Arts de l’image et du vivant – Master CTM (Communication du savoir technologie de la connaissance et management de l’information).

Lieu de résidence : Tokyo – Japon

Ambition professionnelle : j’aimerais trouver un poste qui réponde à mes convictions éthiques et morales, ou éventuellement le créer.

 

Quel est votre parcours ?

J’ai fait l’ensemble de ma scolarité jusqu’au bac à Saint-Martin. Ensuite je suis partie étudier à Paris 1. J’ai commencé par faire une licence en arts plastiques que j’ai couplée avec une licence de philosophie de l’art. Je ne savais pas vers où m’engager après ça donc j’ai continué dans ma lancée encore un an le temps de faire un stage qui me permettrait de m’orienter professionnellement. Je me suis alors tournée vers un master de communication.

Comment avez-vous pris la décision de partir de Saint-Martin pour suivre des études ?

Je n’ai pas vraiment l’impression d’avoir pris cette décision à proprement parler.

Il y a peu d’opportunités d’études supérieures à Saint Martin et partir était une suite logique après le bac.

Quand vous avez quitté Saint-Martin, quel a été votre sentiment ?

Je suis partie à la fin de l’été. J’étais triste de partir, de tout laisser derrière moi.

D’un autre côté, j’étais aussi très impatiente de découvrir de nouvelles choses de rencontrer de nouveaux gens. On a parfois le sentiment d’être en vase clos à Saint Martin et j’ai vécu mon départ comme une bouffée d’air frais.

Avez-vous rencontré des difficultés ? Si oui, lesquelles et comment les avez-vous surmontées ?

J’ai surtout rencontré des difficultés pour me loger. En arrivant, je n’avais pas la possibilité d’avoir une chambre en cité U. Dans ces cas là, ça peut peut-être très vite compliqué pour trouver un logement. Heureusement, j’ai trouvé des solutions. Pas toujours les plus adéquates, mais je n’ai pas à me plaindre.

Le budget est aussi souvent un casse-tête. J’ai eu la chance d’avoir une bourse de l’Etat et de la collectivité. Le tout associé à des petits boulots et ensuite au stages et j’ai pu joindre les deux bouts la plupart du temps. Par contre, je n’ai pu rentrer à Saint-Martin que 3 fois en 6 ans.

Depuis que vous êtes partie, quel est votre plus beau souvenir ?

C’est difficile de répondre à ce genre de question. En tous cas, je dirais que partout où je vais, il y a toujours quelque chose qui me rappelle Saint-Martin. Que ce soit au Japon, à Bali ou même à Londres, une architecture, une odeur un paysage me ramène chez moi.

Quels conseils donneriez-vous aux bacheliers saint-martinois qui hésitent à partir ?

Allez découvrir le monde, Saint-Martin sera toujours là pour vous. Vous ne perdrez rien à partir, au contraire vous reviendrez (si vous le choisissez) plus instruits et plus ouverts.

(soualigapost.com)

blank

Aucun commentaires

Faxinfo décline toute responsabilité quant aux contenus publiés et n'a pas vocation à répondre.

English EN French FR Spanish ES Dutch NL Italian IT