Daniel Gibbs : « je ne serai pas candidat aux sénatoriales »

0
blank

Dans une interview, le Président de la Collectivité Daniel Gibbs a mis un terme aux spéculations concernant son éventuelle candidature aux élections sénatoriales de septembre prochain.

Comme le veux la tradition, les élections sénatoriales auront lieu le dernier dimanche de septembre. Si l’actuel sénateur Guillaume Arnell n’a jamais caché sa volonté de briguer un second mandat, nombreux sont ceux à avoir spéculé sur la candidature de Daniel Gibbs, le président de la Collectivité de Saint-Martin. Soupçonné avec ses vice-présidentes, Valérie Damaseau et Annick Petrus de délits de favoritisme concernant des marchés publics et en attente de leur convocation devant le tribunal correctionnel, le Président de la Collectivité a déjà affronté de nombreux défis au cours de sa mandature. Irma, l’enjeu de la reconstruction, les réformes sociales, les grèves, le PPRN, les marchés publics.  Une véritable succession de difficultés. « Des pierres d’achoppement» comme aime à le rappeler régulièrement le Président de la Collectivité. Mais si « certains essaient de me trouver une porte de sortie » résume Daniel Gibbs, « j’ai toujours dit que les sénatoriales ce n’était pas mon objectif » précise-t-il.« Me présenter au sénatoriales impliquerait au nom de la loi du non-cumul des mandats, de quitter mon poste de Président de la Collectivité or lorsque je m’engage dans quelque chose, je vais jusqu’au bout.  Je ne crains pas les échéances à venir et je ne fuirais pas mes responsabilités. Je me suis lancé dans une mission peut-être compliquée mais j’aime les challenges. Je ne vais donc pas abandonner au moment où c’est le plus difficile, où je subis les foudres de certains… je ne lâcherai rien » a-t-il expliqué pour conclure.

Le Sénateur Guillaume Arnell sera candidat

« J’ai tout juste 62 ans. Je peux encore apporter à la Collectivité territoriale et à ses habitants » affirme le Sénateur Guillaume Arnell, candidat à sa propre succession.

« Je me rappelle avec quelles voix de la majorité et de l’opposition j’ai été élu sénateur en 2014. Cela m’a obligé à exercer ce mandat avec humilité et sans jamais y déroger »  plaide le sénateur sortant qui devrait présenter prochainement le bilan de son mandat. « Aujourd’hui, la voix de Saint-Martin est audible au Sénat» estime-t-il.

(www.lepelican-journal.com)

blank

Article sponsorisé par:


blank

Aucun commentaires

Faxinfo décline toute responsabilité quant aux contenus publiés et n'a pas vocation à répondre.

English EN French FR Spanish ES Dutch NL Italian IT