Ordures ménagères, VHU, tri : la nouvelle politique de gestion des déchets de la COM (suite et fin)

1
blank

Que pouvons-nous faire de plus pour que l’île paraisse plus propre ? Le président de la collectivité et la conseillère territoriale en charge de l’environnement se posent cette question. Sans avoir de réponse.

«La Collectivité ne peut intervenir que sur la voie publique», rappelle Pascale Laborde qui a par ailleurs géré le renouvellement des bacs-poubelles ordures ménagères. Plus de 3 000 bacs ont été distribués dans tous les quartiers.

«Ce sont des bacs collectifs et non plus individuels. Un marché est également en vigueur pour leur nettoyage et entretien, une à deux fois par mois selon les quartiers et les besoins, précise-t-elle. Et de marteler : «Seuls les déchets ménagers sont acceptés dans les bacs collectifs.» «Si on met par exemple du métal, de la ferraille, cela risque d’endommager les équipements des camions au moment du broyage», explique Daniel Gibbs.

Les encombrants doivent être posés à côté et les déchets recyclables jetés dans les bornes de tri. Un nouveau marché relatif au tri sélectif est en cours. 200 nouvelles bornes doivent être installées d’ici à la fin de l’année. Le vidage des bornes a repris, il est effectué deux fois par mois.

De plus, les deux élus annoncent que des corbeilles de propreté d’une capacité de 50 litres, seront installées sur l’ensemble du territoire à partir du mois d’octobre prochain afin que les piétons et autres usagers puissent jeter leurs déchets dans ces poubelles et non plus par terre dans les rues.

Enfin, la collectivité est en train de créer une nouvelle direction de l’Environnement, de l’Eau et de l’Energie dans le cadre de sa réorganisation administrative. «Le recrutement du directeur est en cours. Il va permettre de dimensionner ce service public avec une véritable politique environnementale et une police de l’environnement renforcée car il est désormais nécessaire de passer la vitesse supérieure : sensibiliser oui mais aussi sanctionner les atteintes à l’environnement », déclare le président de la COM. «Sur une petite île touristique comme Saint-Martin, l’environnement doit être au cœur des préoccupations de tous. C’est là toute l’essence du travail de réorganisation que nous menons au sein de la Collectivité. La protection de notre bien commun est l’affaire de tous ! Chacun a son rôle à jouer, ne l’oublions pas », convient-il.

blank

Article sponsorisé par:


blank

1 commentaire

Faxinfo décline toute responsabilité quant aux contenus publiés et n'a pas vocation à répondre.

Laisser un commentaire

English EN French FR Spanish ES Dutch NL Italian IT