MUSIQUE : Lydia Lawrence, nouvel album pour une chanteuse à la voix d’or

0

On dit parfois d’une personne qu’elle est un rayon de soleil, l’expression n’a jamais été aussi pertinente lorsque l’on rencontre Lydia Lawrence.

Saint-martinoise d’origine, la beauté de sa voix est proportionnelle à la pureté de son âme. Lydia Lawrence ne cesse de se réinventer, elle nous revient cette fois en compagnie de la chanteuse française Myriam D’Arville « Les Generations Girls », duo  qui ravira les plus nostalgiques avec des reprises des années 80, dont le premier choix s’est porté sur la reprise de Karen Cheryl «Les Nouveaux Romantiques». Sur cet EP 6 titres, on retrouve donc ce titre phare, ainsi que «Le Paradis Blanc» de Michel Berger, «T’es OK» d’Ottawan, «Africa» de Rose Laurens, «Joue Pas» de François Feldman et «Baby Can I Hold You» de Tracy Chapman dont le clip sera tourné mi-juin ici-même à Saint-Martin. «Je n’ai pas abandonné le zouk mais c’est une autre étape de ma vie. Je suis caribéenne, je suis une femme du monde, j’ai envie d’évoluer et d’aller plus loin. Grâce à la tournée avec Patrick Sébastien pendant trois ans, j’ai réalisé que le moment était venu pour moi d’explorer d’autres univers musicaux que le zouk, même s’il reste cher à mon coeur.» La collaboration avec Myriam fut une évidence spontanée lorsque cette dernière a rendu visite à Lydia dans sa Savoie d’adoption. Ce projet a également pour volonté de prôner l’ouverture d’esprit et le multiculturalisme. Certains détracteurs pourront encore lui reprocher ses choix mais Lydia Lawrence, fruit du métissage, y puisera encore plus de force et de détermination. La crise du Covid-19 lui aura permis de se recentrer sur elle-même et d’ajouter une nouvelle corde à son arc déjà bien fourni. En hommage à son père tailleur de pierre, Lydia confectionne des bijoux dont elle sélectionne les pierres avec minutie. Bijoux disponibles à la boutique Coco à Marigot ainsi qu’à Saint-Barth. Son talent rime aussi avec sa générosité, au lendemain d’Irma, Lydia créait sa fondation « Une lumière pour les îles » pour venir en aide aux enfants saint-martinois, en faisant amener chaque année 400 kilos de fournitures scolaires. Une grande dame, un rayon de soleil. _Vx

Instagram : lawrencelydia  –  Facebook : Lydia LAWRENCE Officiel

blank

Article sponsorisé par:


blank

Aucun commentaires

Faxinfo décline toute responsabilité quant aux contenus publiés et n'a pas vocation à répondre.

English EN French FR Spanish ES Dutch NL Italian IT