Le Président Gibbs à Paris pour la reconstruction de SXM !

0

Le Président de la collectivité s’est rendu à Paris la dernière semaine du mois de janvier, afin de poursuivre le travail de négociation avec le gouvernement sur l’aide à la reconstruction de Saint-Martin.

Accompagné de la directrice du Tourisme, Stéphanie Bessière, le Président Daniel Gibbs a tout d’abord été reçu dans les ministères, afin de présenter la stratégie de développement touristique 2017-2027, validée par le conseil territorial, en novembre dernier. Le Président a ainsi pu présenter les enjeux du développement touristique et les besoins de Saint-Martin au ministère des Affaires étrangères, au ministère des Finances, au ministre des Outre-mer et à Atout France, principal opérateur en matière de promotion du territoire français. Le Président était par ailleurs accompagné de deux hôteliers de la place qu’il avait invités aux discussions sur les problématiques et les besoins urgents dans le domaine de la reconstruction hôtelière.

Mardi 23 janvier, la rencontre avec la ministre des Sports, Laura Flessel, a été constructive puisque cette dernière a annoncé un soutien financier à la collectivité pour la reconstruction des infrastructures sportives. La collectivité a souhaité porter ses premiers efforts sur les stades de Sandy-Ground, Quartier d’Orléans et Marigot. Outre les fonds déjà disponibles au titre du Centre National du Développement du Sport (CNDS) et du don de la Fédération Française de Football (FFF), la ministre a annoncé une enveloppe supplémentaire de 500 000 euros fléchée par le ministère pour la reconstruction des installations sportives. La Ministre a également annoncé la mise à disposition de la collectivité d’un agent de la Direction du Sport. Laura Flessel soutient également le projet de Centre d’excellence par le Sport porté par la collectivité et son Président, notamment à travers l’aide du centre de formation UCPA qui peut apporter son assistance logistique à la collectivité et aux associations partenaires, dans la préparation du projet.

Mercredi 24 janvier, le Président Gibbs s’est rendu à Bry-sur-Marne, où il a rencontré le maire, Jean-Pierre Spilbauer pour redéfinir la convention de jumelage. La jeunesse, au cœur des politiques publiques des deux collectivités, est le fil conducteur de ce nouveau projet de convention, avec en points d’orgue les échanges sportifs, linguistiques et culturels entre les écoles et les jeunes des deux territoires. Cet accord fera l’objet d’un plan d’action annuel, qui sera préparé avant l’été pour une mise en pratique à la rentrée de septembre.

Le Président a tenu à remercier les élus et la population de Bry sur Marne, pour leur mobilisation après Irma. La ville a apporté son soutien logistique à la Maison de Saint-Martin sur la gestion des dons et des subventions à la collectivité. Lors de ses vœux, le maire de Bry a annoncé que sa commune avait fléché la somme de 85 000 euros sur la reconstruction des écoles saint-martinoises.

Jeudi 25 janvier, le Président s’est rendu à Bruxelles à la rencontre de la commissaire européenne Corina Crétu. La commissaire doit défendre Saint-Martin, lors de son prochain entretien avec le ministre Mézard, en charge de la Cohésion des territoires. Il s’agissait donc pour le président Gibbs de faire le point sur les enveloppes européennes disponibles. 49 millions d’euros sont prévus sur l’axe reconstruction, pour les ouragans Irma et Maria, la répartition entre la Guadeloupe et Saint-Martin se fera au prorata des dégâts (environ 46 millions pour Saint-Martin).

Mardi 30 janvier, le Président a rencontré le Chef de l’Etat en présence de la ministre des Outre-mer, Annick Girardin, pour faire le point sur les problématiques persistantes à Saint-Martin, les avancées et les priorités en matière de reconstruction.

Le Président a en outre rappelé les enjeux financiers de la reconstruction des infrastructures publiques (routes, bâtiments scolaires et administratifs, installations des réseaux). Le Président Macron a été sensibilisé à la nécessité d’accélérer la reconstruction des bâtiments publics et surtout scolaires. Le Président de la collectivité a réaffirmé qu’il ne voulait pas d’une rentrée au rabais pour les élèves de Saint-Martin.

D’ici le 1er mars, le Président Macron s’est engagé à ce que les paiements d’indemnités d’assurance, anormalement bas, soient accélérés. Nous ne sommes actuellement qu’à 20% de décaissement, soit 200 millions sur un milliard d’euros, quatre mois après Irma (12% pour les hôtels), cette situation est « inacceptable », a commenté Emmanuel Macron.

Le Président de la République a entendu la demande du Président de la Collectivité de sanctuariser les aides du Fonds de Solidarité de l’Union Européenne (FSUE), environ 46 millions d’euros fléchés pour Saint-Martin, en vue de rembourser les dépenses d’urgence, notamment de déblaiement.

Le PPI et de rattrapage est en cours d’élaboration, il sera finalisé au début du mois de marset présenté dans ses grandes lignes, lors de la réunion interministérielle du 12 mars 2018. La Collectivité pourra bénéficier des crédits du Grand Plan d’Investissement, notamment pour accélérer la transition écologique. Les établissements publics de la collectivité et les entreprises locales bénéficieront aussi du soutien de la Caisse des Dépôts et Consignations.

La nécessité d’améliorer le système statistique a par ailleurs été rappelée lors de cet entretien ; des solutions seront trouvées avec le gouvernement. Le Président Macron s’est par ailleurs déclaré favorable à la réalisation de projets structurants pour améliorer l’offre touristique et optimiser le système de défiscalisation (sur la démolition et la rénovation hôtelière notamment).

Enfin le Président de la République a souligné la pertinence de l’initiative du Président Gibbs s’agissant de la dématérialisation des aides d’urgence (carte prépayée Cohésia). Cette expérience a vocation à être généralisée au niveau du RSA, parallèlement à la renationalisation de cette prestation.

blank

Aucun commentaires

Faxinfo décline toute responsabilité quant aux contenus publiés et n'a pas vocation à répondre.

English EN French FR Spanish ES Dutch NL Italian IT