Education : Mettre en place un concours national à affectation locale

0

Olivier Serva, député de Guadeloupe, a interrogé le ministre de l’éducation nationale sur la mise en œuvre de concours dits « à affectation locale » au sein de son ministère.

Dans le cadre de la loi portant sur la transformation de la fonction publique, il a été notamment proposé une mesure permettant à l’employeur public d’organiser un concours national à affectation locale. «Néanmoins, force est de constater que subsiste la problématique des néo-titulaires ultramarins au sein du ministère de l’éducation nationale», souligne Olivier Serva.

« À chaque rentrée scolaire, des dizaines de néo-titulaires issus des territoires d’outre-mer se retrouvent affectés dans des académies de l’Hexagone. Or cela se traduit par un déménagement particulièrement coûteux et déracinant pour eux », poursuit-il.

«Ces néo-titulaires ont, pour beaucoup d’entre eux, été contractuels au sein des académies de leur territoire d’origine. Ils ont passé des concours sur place et sont appelés à quitter leurs conjoints et enfants», fait remarquer le député. « Les enseignants néo-titulaires sollicitent des révisions d’affectation qui sont refusées par l’administration centrale alors même que des postes sont à pourvoir sur place », déplore Olivier Serva qui demande ainsi au ministre comment « pallier cette problématique » de manière définitive. Les enseignants saint-martinois sont concernés par cette problématique. La question écrite a été publiée mardi 11 octobre dernier au journal officiel de la République et n’a pas encore reçu de réponse. (soualigapost.com)

 1,356 vues totales,  3 vues aujourd'hui

About author

No comments

La Préfecture communique

Direction générale des finances publiques : envoi des acomptes provisionnels En l’absence de prélèvement à la source au titre de l’impôt sur le revenu, le ...