Virus zika : premier cas à Saint-Martin

0

L’Agence régionale de santé (ARS) de Guadeloupe, Saint-Martin et Saint-Barthélemy a confirmé samedi dernier les premiers cas d’infection au virus Zika, transmis par les moustiques, à Saint-Martin et en Guadeloupe.

L’ARS précise dans un communiqué qu’il s’agit d’un homme résidant à Saint-Martin et d’une fillette vivant à Grande-Terre, en Guadeloupe. Ces deux cas sont autochtones “puisqu’aucune de ces personnes n’a voyagé dans les quinze jours précédant le début des signes». A Saint-Barthélemy, trois cas suspects autochtones ont été enregistrés. “L’épidémie de dengue (sérotype DENV1) a été déclarée en semaine une, via le point épidémiologique. Ce phénomène rend difficile le repérage clinique de cas éventuels de zika”, explique l’agence. La situation épidémiologique en Guadeloupe et à Saint-Barthélemy correspond au niveau 1c du programme de surveillance, d’alerte et de gestion des épidémies (Psage) «arbovirose émergente». Quant à Saint-Martin, la situation épidémiologique sera bientôt évaluée “compte tenu de la récente confirmation biologique d’un cas autochtone”, indique l’agence.

En Martinique, la circulation virale est en nette augmentation. La situation épidémiologique du zika correspond toujours au niveau 2 du Psage “arbovirose émergente” : transmission autochtone débutante.  47 cas ont été biologiquement confirmés autochtones et 610 cas cliniquement évocateurs, précise le dernier point épidémiologique. En Guyane, 15 cas ont été biologiquement confirmés autochtones  et 12 cas biologiquement confirmés importés. La situation épidémiologique correspond au niveau 2 du Psage «arbovirose émergente» : transmission autochtone débutante du virus.

 3,363 vues totales,  9 vues aujourd'hui

About author

No comments

%d blogueurs aiment cette page :