SOCIAL : Vers une meilleure politique d’accès aux droits pour les Saint-Martinois

0

Ce mercredi 15 février en matinée, la Collectivité de Saint-Martin, la Caisse d’Allocations Familiales (CAF) et la Caisse Générale de Sécurité Sociale de la Guadeloupe et de Saint-Martin (CGSS) ont signé une convention territoriale globale (CTG) pour répondre aux besoins du territoire et des familles Saint-Martinoises les plus vulnérables.

Louis Mussington, président de la Collectivité accompagné de son 4ème vice-président Michel Petit, était entouré du président et du directeur de la CAF, Cédric Geolier et Patrick Divad, du du président et du directeur de la CGSS, Doctrové Janky et Jean Veron, sans oublier Nathalie Marrien, directrice générale adjointe de la Délégation Solidarité et Familles de la Collectivité. Grâce à 73 fiches action identifiant les besoins spécifiques des habitants de Saint-Martin via un diagnostic de terrain, des réponses vont être apportées sur tout le territoire : « en termes d’actions concrètes, nous nous engageons sur l’amélioration de l’accès aux droits et à la santé des saint-martinois, en renforçant l’accompagnement des usagers pour l’ouverture des droits mais aussi le développement des structures d’accueil de la petite enfance, du périscolaire et des centres de loisirs » a déclaré le président de la Collectivité lors de la signature de la convention tripartite. Celle-ci s’oriente autour de quatre axes majeurs : le développement d’une politique d’accès aux droits et de facilitation numérique pour tous, la promotion et l’accompagnement d’une dynamique d’animation de la vie sociale pour favoriser l’inclusion des habitants dans leur environnement, l’optimisation des équipements et des services aux familles de Saint-Martin et enfin, la consolidation de l’accompagnement social dans une dynamique partenariale à partir des ressources du territoire.

Le partenariat renforcé entre la COM, la CAF et la CGSS va permettre de construire un projet social de territoire pour une durée de 5 ans, avec les partenaires associatifs, institutionnels ainsi que les habitants et les socio-professionnels. Dans ladite convention, la CAF s’engage, entre autres, à améliorer l’accès aux droits et le service aux usagers, déployer des dispositifs en faveur de la petite enfance et de l’enfance, favoriser l’émergence de projets en faveur de la jeunesse, soutenir la fonction parentale et faciliter les relations parents-enfants, contribuer à l’inclusion des personnes en situation de handicap, participer à l’accompagnement social des familles en situation de précarité. La CGSS, quant à elle, s’engage par exemple à accompagner les assurés fragilisés dans la réalisation de leurs démarches d’accès aux droits, détecter les assurés en situation de renoncement aux soins (le taux de couverture de la population saint-martinoise étant de 53% pour 58% en Guadeloupe), mettre à disposition de la Collectivité des supports de communication ou d’information, organiser des sessions d’information et de formation sur les prestations, les services et les offres de services en ligne à destination du personnel de la Collectivité, informer ce dernier sur les dispositifs d’accès aux soins et sur la conduite à tenir dans le cadre de détection d’une situation de fragilité, indiquer à la Collectivité les modalités de contacts des services ainsi que le circuit de remise des dossiers. Si la mise en œuvre d’une offre de services au plus près des saint-martinois, dont les publics les plus vulnérables, est le fruit du travail de plusieurs acteurs, Louis Mussington n’a pas manqué de saluer l’implication sans borne d’Evelyne Fleming qui n’a de cesse de défendre la population du territoire. _Vx

Loading

About author

No comments