Sargasses : Un risque d’échouement fort dans les prochains jours

0
blank

La zone Antilles est chargée en radeaux de sargasses. Ils s’étalent entre nos côtes et 500 km au large sur l’océan. Les dérives actuelles et la formation de 2 gyres, un à 100 km au nord de la Barbade et un autre à 80 km à l’est de la Dominique maintiennent la menace d’échouement sur l’ensemble des îles françaises. Le risque d’échouement pour Saint-Martin est fort avec un indice de confiance de 4 sur 5.

Selon l’image satellitaire du 13 juin, le courant couplé avec le vent d’Est assez fort vont amener sur les îles du Nord, les sargasses qui s’échelonnent entre 50 et 300 km à l’Est des îles de Saint-Martin et de Saint-Barthélemy, dans les prochains jours.

Tendance pour les 2 prochains mois

Le centre de l’Atlantique est vide de sargasses, mais la zone comprise entre l’archipel antillais et 500 km à l’Est présente encore une forte concentration en radeaux. A échéance de deux mois, ces sargasses devraient s’être échouées ou être passées en Caraïbes. Côté estuaire d’Amazone, la concentration de radeaux se fait de plus en plus importante. L’état actuel des dérives nous permet d’affirmer que les sargasses les plus proches du littoral Sud américain ne devraient pas nous inquiéter, et passer en Caraïbes au Sud de Sainte-Lucie. De plus, le courant de rétroflexion, ramenant les algues vers l’Afrique est en train de se mettre en place. Par contre, pour les radeaux plus éloignés au nord, ils sont pris dans de faibles courants et de nombreux méandres qui les amènent vers la Barbade.

Ces radeaux pourraient nous intéresser dans les 2 mois à venir ou à plus longue échéance.

blank

Article sponsorisé par :


blank

Aucun commentaires

Faxinfo décline toute responsabilité quant aux contenus publiés et n'a pas vocation à répondre.

English EN French FR Spanish ES Dutch NL Italian IT