Reconstruction : il faut redéfinir une carte des zones à risques

0
blank

La première étape dans la reconstruction de Saint-Martin est d’établir une carte des aléas, c’est-à-dire une carte qui représente la caractérisation des phénomènes naturels auxquels est exposé le bassin de risques. Elle permet de localiser et de hiérarchiser les différentes zones d’aléas en fonction principalement de leur niveau d’intensité et de leur probabilité d’occurrence. À Saint-Martin existent le risque submersion, le risque inondation et le risque sismique.

Le plan de prévention des risques naturels établi par l’Etat en 2011 doit être révisé au vu des dommages occasionnés par Irma. De nouvelles zones dites vulnérables vont apparaître et l’habitat y sera interdit ou autorisé sous certaines conditions. Indiscutablement «le foncier va être réduit», annonce le préfet Philippe Gustin, délégué interministériel pour la reconstruction de Saint-Martin. À partir de cette nouvelle cartographie des aléas, ce dernier définira «une doctrine» qui devra être adoptée a minima par la Collectivité qui a la compétence urbanisme.

Enfin, dans la reconstruction, l’État veut impérativement intégrer la notion de développement durable. «La principale richesse de l’île dans son intégralité, c’est son environnement», conçoit-il.

Plus de détails sur www.soualigapost.com

blank

Aucun commentaires

Faxinfo décline toute responsabilité quant aux contenus publiés et n'a pas vocation à répondre.

English EN French FR Spanish ES Dutch NL Italian IT