Quatre mois de prison pour deux coups de tournevis

0
blank

Il y a quelques années, R.R avait mis des coups de couteau à A.R et avait été jugé par le tribunal pour enfants. Cette fois, le 22 février devant le tribunal correctionnel de Saint-Martin, les rôles sont inversés et R.R est la victime. Le 21 janvier dernier, A.R lui a mis des coups de tournevis dans la poitrine, causant cinq jours d’ITT.

Selon le témoignage de l’ami du prévenu, le 21 janvier dernier, A.R et lui étaient en train de réparer un scooter dehors, dans une résidence de Concordia lorsque R.R est venu vers eux. Aucun des deux protagonistes n’ayant oublié leur précédente altercation, le ton monte très vite. R.R aurait attrapé l’ami d’A.R au cou et A.R lui a alors mis deux coups de tournevis dans la poitrine. Par l’intermédiaire de son avocat, A.R explique avoir eu peur car encore traumatisé des coups de couteau qu’il a pris quelques années plus tôt. Il prétend qu’R.R avait une arme blanche, bien que personne n’en ait vu. A presque dix-neuf ans, A.R a déjà trois condamnations pour violences. « A.R doit être condamné pour violences avec arme » avance le vice-procureur qui considère les coups de tournevis injustifiés. Personne n’ayant vu la victime porter une arme au moment des faits, A.R ne peut invoquer la légitime défense. Après en avoir délibéré, le tribunal correctionnel de Saint-Martin déclare A.R coupable et le condamne à quatre mois de prison et à l’interdiction de porter une arme soumise à autorisation. Il reçoit la constitution de partie civile de la victime et condamne A.R à lui verser 1500 euros.

(Plus de détails sur www.soualigapost.com)

blank

Aucun commentaires

Faxinfo décline toute responsabilité quant aux contenus publiés et n'a pas vocation à répondre.

English EN French FR Spanish ES Dutch NL Italian IT