Mesures de protection de l’environnement suite à l’incendie de Frigodom

0
blank

Quasiment un mois après qu’un incendie a détruit 85 % du bâtiment de l’entreprise Frigodom à Galisbay, la démolition est en cours. Elle a débuté par la partie opposée où le feu a débuté. «Dans cette partie, nous devons d’abord enlever les denrées dont 170 tonnes de produits surgelés en putréfaction pour limiter les odeurs, de l’autre côté, tout avait brûlé», précise Taï Ghzalale, le directeur. Puis il s’agira de s’attaquer au démantèlement de la structure métallique; pour l’instant les tôles sont triées et mises de côté.

«Nous devons aussi gérer les eaux qui ont permis d’éteindre l’incendie. Elles ont été stockées dans un bassin de rétention, soit à l’intérieur du bâtiment. Depuis une dizaine de jours, elles sont pompées et placées dans une citerne dans l’attente des résultats d’analyses», précise le directeur.

Ces résultats permettront de définir un traitement des eaux et de savoir s’il est possible d’être réalisé sur place. Suite à ce sinistre, d’importantes mesures de protection de l’environnement ont été imposées.

«Au lendemain, l’agence régionale de santé (ARS) avait réalisé des prélèvements pour savoir si les alentours avaient été pollués, notamment à proximité de l’usine de production d’eau potable. Les résultats n’ont révélé aucune pollution. Aujourd’hui, nous sommes encore de l’attente des résultats des prélèvements effectués sur les sédiments», confie Taï Ghzalale.

(source : www.soualigapost.com)

blank

Aucun commentaires

Faxinfo décline toute responsabilité quant aux contenus publiés et n'a pas vocation à répondre.

English EN French FR Spanish ES Dutch NL Italian IT