LETTRE OUVERTE…

0

CHRONIQUE D’UNE CASTASTROPHE EDUCATIVE !  (ou comment envoyer nos élèves dans le mur !)

Depuis une dizaine d’années, le SE-UNSA a dénoncé les décisions du Rectorat concernant Saint-Martin et son quasi abandon éducatif depuis la création de la Collectivité Territoriale : l’éloignement dans les prises de décision à Pointe-à-Pitre, économiques et éducatives, l’oubli systématique de consultation avec Saint-Martin pour les sorties de REP (Collège Soualiga en 2015), pour les formations (inexistantes aujourd’hui ou impossibles avec Canopée), pour les nominations de Chefs d’établissements et de nouveaux enseignants en fonction de ses spécificités linguistiques ajoutés à des décisions locales aberrantes (construction d’une énorme médiathèque inutilisée aujourd’hui par nos élèves ou construction d’une Cité scolaire dont la conception était déclarée obsolète avant son utilisation et déjà saturée), tout cela débouche sur la situation actuelle avec en prime des suppressions de poste dans les Collèges de la place alors que Saint-Martin devrait être aidée afin que nos élèves bénéficient de classes non saturées étant données les difficultés linguistiques rencontrées par nos élèves aux origines diverses : anglais, espagnol, créoles déplacent souvent le français qui leur est nécessaire pour l’obtention de leurs futurs diplômes.

Rien (ou si peu) n’est fait pour leur permettre d’accéder à une langue suffisante pour parvenir à un résultat positif aux examens et l’échec ou l’abandon par classe d’âge est de plus en plus important.

La volonté de l’Administration de vouloir respecter une gestion purement économique des postes qui n’est pas justifiée réellement à Saint-Martin par une baisse démographique (comme cela est le cas en Guadeloupe où les décisions sont prises par le Rectorat sans prendre en compte les particularités de Saint-Martin) nous amène à la suppression de postes dans les Collèges avec pour corollaire des classes dont les effectifs augmenteront accentuant les difficultés de compréhension de nos élèves et un enseignement au rabais : une trentaine d’élèves en cours en collège ce n’est plus la même chose !!

Nous demandons qu’un effort soit consacré à Saint-Martin par le Rectorat pour des classes à 24/25 élèves pour offrir un enseignement de qualité et un avenir positif aux jeunes de l’île sinon le taux d’échec ne fera qu’augmenter et ceux-ci se retrouveront dans la rue : tous ne pourront pas aller étudier en métropole, au Canada ou aux Etats Unis !!

Nous faisons déjà à notre goût trop de garderie pour certains élèves qui relèveraient ailleurs d’organismes spécialisés car ces derniers sont inexistants sur l’île : nous sommes heureux d’apprendre que des BTS sont créés mais pourquoi ne pas créer des établissements spécialisés pour les élèves en réelles difficultés qui n’entrent pas dans le cadre éducatif normal ? Cela créerait des emplois si nécessaires aujourd’hui localement.

La situation est prête à éclater et ce n’est pas pour la Fête de Carnaval !

Le SE-UNSA demande à Monsieur le Recteur de réviser sa politique de suppression de postes à Saint-Martin ainsi que l’inscription de tous les établissements de l’île en REP voire REP+ en fonction des difficultés linguistiques et sociales particulières de ses élèves.

Le SE-UNSA appuie toutes les actions qui peuvent être décidées par les enseignants de tous les établissements de l’île en laissant comme à son habitude la liberté à chacun de ses adhérents d’y participer ou pas.

Le SE-UNSA intervient régulièrement auprès du Recteur de l’Académie à travers ses Représentants à Pointe-à-Pitre afin de défendre les intérêts de tous les enseignants et établissements de l’Académie.

Nous attendons beaucoup de M. le Recteur en réponse aux revendications de tous les enseignants dans leurs syndicats respectifs.

C’est le souhait du SE-UNSA sinon notre jeunesse sera sacrifiée sur l’autel d’une gestion purement économique qui aura des conséquences négatives sur notre île avec un risque évident de chute dans la délinquance par manque de formation suffisante pour l’obtention d’un éventuel emploi !

A Saint-Martin, le 13 Février 2017.

Serge BAGAT

Représentant SE-UNSA

Second Degré à Saint-Martin.

 1,370 vues totales,  4 vues aujourd'hui

Aucun commentaires

Faxinfo décline toute responsabilité quant aux contenus publiés et n'a pas vocation à répondre.

English EN French FR Spanish ES Dutch NL Italian IT