Le coût de l’enfouissement en cours d’étude

0

Après le passage d’Irma, il a été acté le principe d’enfouir en même temps tous les réseaux secs (électriques et téléphonie). 

Le financement pour la reconstruction des réseaux électriques a été validé ; l’Etat les prend à hauteur de 100 %, soit 14,7 millions d’euros, grâce au fonds d’amortissement des charges d’électrification (Facé).

En revanche le Facé ne finance pas l’enfouissement des réseaux téléphoniques. Le délégué interministériel à la reconstruction a assuré lundi dernier en conférence de presse que d’autres fonds publics seront accordés à Saint-Martin dans le cadre du Plan très haut débit pour financer les travaux de génie de civil.

A ce jour, aucune estimation du montant du chantier n’est disponible, l’Etat ayant besoin d’avoir connaissance de la longueur du réseau concerné. «Nous avons ainsi demandé à la Caisse des dépôts et consignations de réaliser une cartographie qui va permettre de connaître le nombre exact de kilomètres de réseaux secs à enfouir en commun avec EDF», explique Philippe Gustin. Cette carte doit être fournie d’ici à la fin du mois de mars. (Plus de détails sur www.soualigapost.com)

 3,603 vues totales,  7 vues aujourd'hui

About author

No comments

%d blogueurs aiment cette page :