Le Conseil scientifique recommande la quatorzaine stricte dans les Outre-mer et donc à Saint-Martin !

0
blank

Alors que la mesure de “quatorzaine stricte” en Outre-mer a été mise à mal par le Conseil constitutionnel, le Conseil scientifique lui, vient d’en confirmer son efficacité dans ces départements et territoires. Le dispositif s’est avéré efficace pour freiner la propagation de l’épidémie.

Le lundi 11 mai dernier le Conseil constitutionnel a examiné la loi prorogeant l’état d’urgence. Mais, il a censuré la mesure instaurant une quatorzaine stricte pour toute personne arrivant en Outre-mer estimant que ce dispositif portait atteinte aux libertés individuelles.

Des mesures globalement efficaces 

Ce dispositif de “quatorzaine stricte” est loin d’être remis en cause par le Conseil scientifique qui au contraire le juge “efficace”. Dans son deuxième avis délivré le 13 mai, concernant le déconfinement des territoires d’Outre-mer, il revient sur ce point. ” L’isolement des personnes infectées et le suivi de leurs contacts ont aussi été mis en place. Toutes ces mesures combinées ont globalement été efficaces et ont limité l’épidémie, permettant maintenant d’envisager un déconfinement prudent dans la plupart des territoires d’Outre-mer “.

Trois options de quatorzaine et de dépistage

Ainsi le Conseil scientifique précise que “la sécurité sanitaire des territoires ultramarins nécessite d’identifier et isoler immédiatement les arrivants ayant des symptômes évocateurs de Covid-19, et d’avoir recours à une mise en quarantaine et à un dépistage systématique du Covid-19 chez les autres voyageurs”.
Pour cela, l’autorité recommande trois options de quarantaine et de dépistage des voyageurs :
Quatorzaine en structure dédiée. “Elle est actuellement pratiquée dans plusieurs territoires d’Outre-mer. Cette stratégie est celle qui assure la meilleure prévention de l’introduction de nouveaux cas de Covid-19 dans les territoires. Elle est à privilégier, autant que possible, au regard de l’impératif de sécurité sanitaire”.
Quatorzaine à domicile. “Avec l’augmentation du flux des voyageurs, les infrastructures d’accueil dédiées ne seront plus suffisantes partout pour accueillir tous les arrivants. En présence de bonnes conditions d’accueil à domicile, c’est-à-dire permettant la distanciation physique et le respect des mesures barrières, une quatorzaine à domicile supervisée sera une option possible”.
Demi-quatorzaine avant et après voyage. “Mettre en place une période de confinement strict à domicile de sept jours avant le voyage, suivie d’une période de confinement strict à domicile de sept jours à l’arrivée en outre-mer. Le Conseil scientifique considère cette option comme acceptable mais attire l’attention sur un risque accru de Covid-19, si elle n’est pas appliquée strictement, et sur le risque lié à la rupture de la quatorzaine lors du déplacement”.

Ne pas relâcher et renforcer le dispositif sanitaire actuel

Le Conseil scientifique distingue à nouveau trois groupes de territoires avec différentes situations épidémiques :
– épidémie en phase croissante : Mayotte
– épidémie en régression : Guadeloupe, Guyane, La Réunion, Martinique, Polynésie française, Saint-Martin 
– pas ou plus d’épidémie : Nouvelle-Calédonie, Saint-Barthélemy, Saint-Pierre-et-Miquelon, Wallis-et-Futuna

Saint-Martin
se positionne dans le deuxième groupe où l’épidémie est en régression. Selon les prévisions des scientifiques, ” il est possible d’envisager la disparition des cas de Covid-19 dans les semaines ou mois à venir. La priorité, en cette période de déconfinement progressif est alors de ne pas relâcher, voire de renforcer, le dispositif sanitaire actuel de dépistage, isolement des malades et suivi actif des personnes contacts, tout comme en métropole”.
Dès lors, le Conseil scientifique recommande ainsi, pour Saint-Martin de ” n’accroître la fréquence des transports de voyageurs, qu’à partir du mois de juin, en privilégiant les rapprochements familiaux et les déplacements professionnels”.

 

La mesure de quatorzaine stricte pour chaque personne arrivant en Outre-mer et donc à Saint-Martin, va faire l’objet de nouveaux décrets “dans les prochains jours“, a annoncé mardi dernier la ministre des Outre-mer, Annick Girardin.

blank

Aucun commentaires

Faxinfo décline toute responsabilité quant aux contenus publiés et n'a pas vocation à répondre.

English EN French FR Spanish ES Dutch NL Italian IT