Grand-Case : deux meurtres perpétrés mais le bilan humain aurait pu être plus lourd…

0
blank

Les deux individus impliqués dans le double homicide, commis dans la nuit de samedi à dimanche dernier à Grand-Case, dans un bar situé à l’intersection de la rue des Ecoles et de la RN7, ont été interpellés et transférés au parquet de Pointe-à-Pitre. Une information précisée par le vice-procureur, Yves Paillard, lors de la conférence de presse organisée, lundi dernier, au tribunal, en présence du commandant de gendarmerie, Sébastien Manzoni, du capitaine, Emmanuel Maignan et de l’adjudant, Grégory Martin, directeur d’enquête. Le rappel des faits: dimanche dernier, à 0h45 du matin, trois hommes âgés entre 24 et 26 ans font irruption dans un bar bien connu de Grand Case. « Visiblement alcoolisés, ils s’en prennent à un autre jeune homme, qu’ils accusent d’être l’amant de la compagne de l’un d’eux. En fait, ils ont surpris le couple en train de danser dans ce bar où se trouvait une quarantaine de personnes», a expliqué le vice-procureur. «Après qu’une bagarre ait éclaté, le jeune homme, en train de danser sur la piste, a sorti une arme de poing, un Glock 17 et a tiré une balle dans la tête du concubin de la jeune femme », a poursuivi le vice-procureur, précisant que le jeune homme décédé à l’hôpital, était originaire d’Antigua mais résidait sur l’île depuis de nombreuses années, plus précisément à Grand-Case.Dans la foulée, ses deux compères se sont emparés de l’arme pour tenter de faire feu sur le tireur. En vain, le pistolet n’ayant pas fonctionné. De là, les deux hommes se sont acharnés sur lui et l’ont frappé à coups de crosse au niveau de la tête (ndlr : la victime est décédée plus tard dans la nuit à l’hôpital). Visiblement dans un état second, ces derniers ont tenté, dans la foulée, de tuer la jeune femme (ndlr : mère de quatre enfants) après lui avoir braqué le pistolet sur la tempe. Fort heureusement, l’arme s’est enrayée et le coup n’est pas parti ! Les deux hommes ont alors pris la poudre d’escampette en direction du domicile d’une autre personne, lui reprochant d’être à l’origine du rendez-vous entre la jeune femme et son amant présumé. Tous deux ont tenté de l’exécuter avec le fameux « Glock 17 », une nouvelle tentative meurtrière qui fort heureusement a échoué. _AF

Appel à témoins : La Gendarmerie lance un appel à témoins pour recueillir de plus amples informations auprès des nombreuses personnes présentes dans le bar, samedi dernier, au moment des faits. Si vous avez des informations susceptibles de faire avancer l’enquête, vous pouvez joindre la Gendarmerie en composant le 17 ou vous rendre directement à la Caserne de la Savane.

blank

Aucun commentaires

Faxinfo décline toute responsabilité quant aux contenus publiés et n'a pas vocation à répondre.

English EN French FR Spanish ES Dutch NL Italian IT