EDUCATION : Les écoles privées se sont rassemblées en collectif

0
blank

blankDans le public, les directeurs d’établissements se réunissent de manière régulière avec les représentants de l’Education nationale mais ceux du privés sont rarement invités et travaillent de manière plus isolée. C’est pourquoi Maylis, la directrice de l’école privée maternelle Mandarine, a souhaité proposer aux écoles privées de se rassembler. Douze établissements accueillant les enfants de la maternelle au lycée ont adhéré à la démarche et c’est ainsi qu’est né en avril dernier le collectif des écoles privées.

Plusieurs réunions ont ainsi été organisées avec comme premier but d’échanger sur les mesures sanitaires. Le collectif a également sollicité un rendez-vous en préfecture. Les directrices ont été reçues par la préfète, le vice-recteur et l’ARS à qui elles ont présenté les protocoles mis en place dans leurs établissements, protocoles qui ont été approuvés.

Mais l’objectif de la création de ce collectif est surtout de permettre aux écoles privées de «faire entendre leur voix» auprès des autorités. En effet, les directrices regrettent de ne pas être davantage prises en considération. «Nous dépendons pourtant de l’Education nationale qui organise des contrôles de nos établissements et de nos personnels. Nous devons en effet respecter un cahier des charges, des normes sanitaires et d’accueil, de recrutement comme dans le public», souligne une directrice.

Aujourd’hui, près de 1 300 élèves sont scolarisés dans des établissements privés soit 15 % du total des effectifs des premiers et seconds degrés en partie française. (soualigapost.com)

blank

Article sponsorisé par:

blank

Aucun commentaires

Faxinfo décline toute responsabilité quant aux contenus publiés et n'a pas vocation à répondre.

English EN French FR Spanish ES Dutch NL Italian IT