TOURISME : Les mesures du Premier ministre perçues comme «une douche froide » pour les hôteliers

0
blank

L’association des hôteliers de Saint-Martin a convoqué en urgence une conférence de presse vendredi matin suite aux annonces faites la veille par le Premier ministre concernant notamment les déplacements.

Si l’interdiction de se déplacer dans un rayon de 100 km sera levée sur le territoire hexagonal le 2 juin, «elle ne l’est pas en outre-mer» rapporte Patrice Seguin, le président de l’association qui s’est entretenu jeudi soir avec ses homologues de Guadeloupe.

«C’est un pas en arrière par rapport à ce qui avait été dit le 14 mai», estime-t-il. Pour Patrice Seguin, le fait de ne pas lever cette mesure en outre-mer n’est pas un oubli de la part du gouvernement comme cela a pu se faire dans l’application d’autres décisions par le passé. «C’est trop technique pour que ce soit un oubli. Il n’y a pas de raison rationnelle à maintenir cette mesure… C’est pour une raison politique… Certains en outre-mer préfèrent ne pas rouvrir leur territoire», commente-t-il.

«Il y a urgence à lever cette interdiction. Nous ne pouvons pas attendre le 22 juin, date à laquelle le Premier ministre prendra d’autres décisions », estiment les hôteliers. «Sans connaître la date de levée, nous ne pouvons pas travailler. Nous n’avons aucun élément de visibilité », ajoute leur représentant. Et de penser : «nos économies sont considérées avec beaucoup de distance.»

A propos des voyages transatlantiques

L’association des hôteliers regrette qu’aucune précision n’ait été donnée quant aux voyages transatlantiques. «Que ce soit une quatorzaine ou une huitaine, on n’en veut pas. Qui va venir en vacances chez nous s’il est obligé de rester enfermé pendant huit jours ?», veut faire admettre l’association qui dénonce aussi l’inégalité de traitement des outre-mer au sujet des tests. «La personne du Mans qui va aller passer ses vacances à Montpellier n’aura pas besoin de faire un test, par contre si elle veut venir chez nous elle devra en faire un ». Pour l’association des hôteliers, c’est une entorse au principe de continuité territoriale. (soualigapost.com)

blank

Article sponsorisé par:

blank

Aucun commentaires

Faxinfo décline toute responsabilité quant aux contenus publiés et n'a pas vocation à répondre.

blank

Un SDF condamné pour vols et violences

Présenté en comparution immédiate L.D, 28 ans a accepté d’être jugé immédiatement début février pour trois séries de faits : transport d’arme blanche, vols dans ...
English EN French FR Spanish ES Dutch NL Italian IT