COVID-19: SITUATION ALARMANTE AU BRESIL ET EN AMERIQUE LATINE

0
blank

Quatrième pays au monde le plus touché par la pandémie de coronavirus,  avec plus de 34 000 morts, le Brésil a déploré hier son bilan quotidien le plus lourd avec 1 492 morts supplémentaires. En phase ascendante de la maladie, le pays engage pourtant un déconfinement !

Le Brésil a connu, jeudi 4 juin, un record de décès liés au Covid-19 en 24 heures, désormais le plus élevé au monde quotidiennement. Une forte progression de la maladie qui n’a pas empêché les autorités de Rio de Janeiro ou Sao Paulo d’amorcer un déconfinement.

Le Brésil, pays de 212 millions d’habitants qui représente plus de la moitié des cas de contamination et des morts du coronavirus en Amérique latine, a enregistré 615 870 cas confirmés de Covid-19, après une progression – forte elle aussi – de près de 32 000 contaminations en 24 heures.

Ces chiffres, dont la communauté scientifique estime qu’ils sont largement sous-évalués, situent le Brésil à la 4e place mondiale pour les décès, derrière les États-Unis, le Royaume-Uni et l’Italie. Toutefois, avec 160 décès par million d’habitants, le Brésil a encore un ratio encore beaucoup plus bas que celui de l’Espagne (580) ou des États-Unis (plus de 333). Le pire reste donc à venir.

Progression du Covid-19 à Rio et Sao Paulo

Les deux États brésiliens les plus touchés sont Sao Paulo et Rio de Janeiro, dans le sud-est.

Dans celui de Sao Paulo, locomotive économique et culturelle du pays, l’évolution de la pandémie est particulièrement préoccupante, avec les chiffres les plus élevés à la fois de décès et de contaminations en 24 heures depuis l’apparition du premier cas de Covid-19 du Brésil dans cet Etat, le 26 février. Le maire de Sao Paulo a prolongé jusqu’au 15 juin un confinement qui n’est assorti d’aucune mesure coercitive.

Dans l’État de Rio de Janeiro, grand pôle touristique du pays, 5 686 morts ont été recencés et plus de 56 000 cas de contamination. Pourtant Rio a entamé son déconfinement.

Un nombre de décès sous-estimé

Le nombre de cas et de décès liés aux coronavirus dans l’Etat brésilien de Sao Paulo est probablement sous-estimé, a déclaré jeudi un responsable de la santé de l’Etat.

Certains des cas de coronavirus ont probablement été enregistrés comme syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS) en raison de la faible capacité de dépistage de Covid-19 de l’État, a déclaré Paulo Menezes, coordinateur du ministère de la santé de l’État.

Mais le nombre réel de décès dus au Covid-19 est probablement plus élevé.

Déconfinement précipité

“La mairie [de Rio] aurait dû attendre que la courbe s’infléchisse, comme l’ont fait les autres pays qui ont commencé à diminuer leurs restrictions. Ce n’est pas du tout le cas à Rio, où la courbe reste en pleine ascension”, a expliqué Paulo Buss, de l’institut de recherches de la Fiocruz.

Au vu des taux élevés de contamination, des scientifiques ont jugé précipité le début du déconfinement au Brésil, une étape qu’aucun autre pays n’a apparemment franchie en phase ascendante de la pandémie.

Le confinement a fait l’objet de violentes confrontations entre les gouverneurs des États, qui ont un pouvoir décisionnaire en matière de santé publique, et un président Jair Bolsonaro appelant la population, de manière insistante, parfois provocante, à reprendre le travail pour éviter “la faim et la misère” au Brésil.

Dimanche encore, le chef d’État a pris un bain de foule à Brasilia parmi ses partisans.

Le Mexique a rejoint hier le Brésil et les USA dans le triste bilan du nombre de décès quotidien dépassant les 1000, alors que la plupart des autres pays ne dépassent pas 300 décès par jour (Inde) et semblent avoir contrôlé l’épidémie.

L’Equateur, le Pérou et le Chili également, dénombrent chaque jour un nombre de mort plus important. L’Amérique latine est bien aujourd’hui, le nouvel épicentre du Coronavirus.

blank

Article sponsorisé par :


blank

Aucun commentaires

Faxinfo décline toute responsabilité quant aux contenus publiés et n'a pas vocation à répondre.

English EN French FR Spanish ES Dutch NL Italian IT