Contrôle des entrées terrestres : 45 minutes de la frontière à Bellevue

0

Depuis le 1er août, chaque conducteur qui doit se rendre en partie française muni de justificatifs professionnels doit s’armer de patience et disposer d’une climatisation en état de fonctionnement sous peine de syncope.

Sous un soleil de plomb et sans vent, une équipe de deux gendarmes régule le trafic entrant du mieux qu’elle peut. Une autre équipe en standby les relaye à intervalle régulier car la chaleur est épouvantable en ce moment et les risques d’insolation sont réels.

Cependant malgré le trafic actuellement réduit aux déplacements professionnels et médicaux, la file de voiture est très longue et il n’en faut pas moins de 45 minutes pour faire les 600 mètres qui séparent la frontière du point de contrôle. Soit si l’on compte 6 mètres par voiture avec les espaces cela fait une file d’une centaine de voitures, plus celles de l’autre côté de la frontière. Si on fait un rapide calcul, 45 minutes pour contrôler 100 voitures cela fait un peu moins de 30 secondes par véhicule en moyenne. A noter que les demi-tours sont très rares donc tout le monde semble être en règle.

Une lenteur due, selon les contrôleurs, au temps mis par les conducteurs pour présenter leurs documents lorsque leur tour arrive.

Cette attente très longue est certainement dissuasive pour bon nombre de personnes qui préfèrent rester chez eux plutôt que d’aller travailler.

Une nouvelle pénalisation de l’économie de Saint-Martin, déjà exsangue après les évènements subits ces 3 dernières années.

Nous ne savons pas si les effectifs seront augmentés et si les contrôleurs pourront travailler à l’ombre, sous une tente ou des parasols sur socle par exemple. Cela permettrait aussi des économies d’essence aux automobilistes et une pollution moindre surtout en ce moment que le vent est inexistant.

A noter que si vous êtes un piéton ou un joggeur vous pouvez aller et venir librement sans contrôle de part et d’autre de la frontière.

La Police Aux Frontières (PAF) qui ne dispose pas assez d’effectif pour contrôler les deux frontières selon ce qui nous a été dit, s’occupe de la frontière de Belleplaine à Quartier d’Orléans avec un effectif de 3 agents qui se relayent toutes les 8 heures environ.

Ils ont un peu moins chaud de leur côté car leur hiérarchie a fait installer des ventilateurs alimentés par EDF, qui a pu installer rapidement un branchement. Les automobilistes ont même la gentillesse de leur apporter des boissons fraîches et des gâteaux nous ont-ils dit.

Un conseil pour ne pas trop attendre. Essayez de passer avant 7h45 le matin et ayez vos papiers sous la main au moment du contrôle. Côté Terres-Basses, les voitures ne passent pas, les piétons si.

blank

Article sponsorisé par:


blank

Aucun commentaires

Faxinfo décline toute responsabilité quant aux contenus publiés et n'a pas vocation à répondre.

English EN French FR Spanish ES Dutch NL Italian IT