Aux Antilles, l’armée est ouverte à toutes les femmes !

0
blank

Le ministère de la Défense a réussi le pari de la féminisation en ouvrant tous ses métiers aux femmes. Cette féminisation, qui s’est inscrite dans l’histoire de la Défense, est aujourd’hui une réalité quotidienne pour l’ensemble des forces armées où elles représentent 15,5 % du personnel.

Au sein des forces armées aux Antilles, le personnel féminin correspond à 17 % de l’effectif total. Femmes civiles de la Défense ou femmes militaires, elles sont 211 à être affectées en Martinique et en Guadeloupe.

Au sein du groupement de soutien de la base de Défense (GSBdD) des Antilles, les femmes ont toutes leur place, dans chaque grade, armée ou service. Unité de soutien opérationnel indispensable au fonctionnement quotidien de toutes les unités des FAA, le GSBdD rassemble plus de 200 hommes et femmes sous les ordres…d’une femme : La commissaire en chef de 1ère classe, Maryline Hartenstein.

« Le commandement exige un fort engagement et une grande disponibilité, qualités qui ne sont ni proprement masculines, ni proprement féminines » estime la commissaire en chef de 1ère classe. « Tout est une question de choix, qui se pose peut-être plus pour une femme que pour un homme, l’idée étant plus couramment admise qu’un homme s’investisse pleinement dans sa carrière au détriment parfois de sa vie familiale. Une femme pourra être plusieurs fois confrontée à cette question, au fur et à mesure de l’évolution de sa vie de couple et de mère, et des responsabilités qu’elle serait amenée à exercer. J’ai eu la chance pour ma part d’avoir un conjoint qui comprenne parfaitement mon engagement. Peut-être bien parce qu’il est lui-même militaire ! » précise-t-elle. Après avoir été à la tête du GSBdD de Colmar, la commissaire en chef de 1ère classe Maryline Hartenstein a la particularité d’avoir immédiatement enchaîné sur un nouveau poste de commandement, en tant que chef du GSBdD et directrice du commissariat des Antilles. « C’est une reconnaissance et une marque de confiance de l’institution à mon égard que de m’avoir confié ces deux commandements successifs. Cela montre également le chemin parcouru en faveur de l’égalité professionnelle au sein du ministère de la Défense ».

blank

Aucun commentaires

Faxinfo décline toute responsabilité quant aux contenus publiés et n'a pas vocation à répondre.

English EN French FR Spanish ES Dutch NL Italian IT