...

Aménager la baie de Marigot : remue-ménage au sommet

0

Le projet de l’aménagement de la baie de Marigot, présenté au Conseil territorial jeudi dernier, prévoit une zone remblayée de 21,5 hectares destinée à accueillir des infrastructures hôtelières, une digue pour faire face aux cyclones et un bassin de 32 hectares pour les bateaux de moyenne croisière et le trafic inter-îles. Deux ans pourraient être suffisants à de tels travaux qui ne sont pas sans points problématiques. 

D’abord le financement : il est laissé à des investisseurs privés qui auront les bénéfices de l’exploitation des infrastructures en échange de leur construction. Bien sûr, ils seront tenus de suivre les orientations de la COM et cette dernière n’acceptera pas le premier venu pour réaliser le projet. Mais la durée des concessions (supérieure à 50 ans), le fait que les études préalables (impact sur l’environnement, enquête publique, concertation avec la population) soient à la charge des investisseurs, ce qui peut sembler aberrant, et le quitus laissé à des secteurs privés ont de quoi inquiéter. Le CESC a d’ailleurs émis un avis défavorable. De même, Jules Charville a relevé des formules laissées incomplètes dans le corps même de la délibération (notamment sur la durée de constructibilité des logements haut de gamme) et a mis en avant le risque environnemental et social (le quartier de Sandy Ground). Le projet a cependant été adopté à la majorité, malgré 5 abstentions et un vote défavorable des élus. _HM

blank

Aucun commentaires

Faxinfo décline toute responsabilité quant aux contenus publiés et n'a pas vocation à répondre.

English EN French FR Spanish ES Dutch NL Italian IT