Très haut débit : une réalité d’ici 2020-2022 à Saint-Martin

0

Les élus du Conseil territorial ont adopté jeudi dernier le schéma directeur territorial d’aménagement numérique (SDTAN).  Le coût de ce projet est estimé à 14 millions d’euros, et la Collectivité devrait participer à hauteur de 6 millions d’euros.

La presse a été conviée jeudi dernier à l’hôtel de la Collectivité par le vice-président de la COM Wendel Cocks, juste avant le début du Conseil territorial, pour une présentation du schéma directeur territorial d’aménagement numérique.  Entouré du directeur général des services de la COM Philippe Millon, du chargé de mission au SGAR Gilles Coester et du consultant de Tactis Julien Garcia, M. Cocks a expliqué les enjeux du SDTAN, qui s’inscrit dans le cadre du plan France Très Haut Débit. “En définissant ce schéma, la COM joue à fond son rôle en créant des conditions favorables de développement. (…) Il s’agit collectivement pour les opérateurs télécoms, les acteurs économiques, Etat et Collectivité, de veiller à mettre en oeuvre les conditions du développement rapide du numérique  sur l’île, a précisé Wendel Cocks.  L’enjeu est désormais de démocratiser l’accès au numérique pour tous les foyers et entreprises de Saint-Martin.” Concrètement, Julien Garcia a indiqué que ce schéma est un programme d’aménagement numérique qui va “fixer les infrastructures à déployer d’ici 2020” afin que l’ensemble de la population bénéficie du très haut débit, c’est-à-dire “d’un accès internet d’au moins 30 Mbit/s, conformément au plan France Très Haut Débit”. Trois câbles sous-marins desservent le territoire.  “Le haut débit et le très haut débit ne peuvent se faire que par la fibre optique. Aujourd’hui, nous ne sommes pas en haut débit en passant par le réseau de cuivre de l’opérateur Orange. Tous ici nous sommes conscients que le débit est à moins de 3 Mbit/s”, a mentionné Gilles Coester. La Collectivité doit désormais déposer en métropole une demande de soutien dans le cadre du plan France Très Haut Débit.

blank

Aucun commentaires

Faxinfo décline toute responsabilité quant aux contenus publiés et n'a pas vocation à répondre.

English EN French FR Spanish ES Dutch NL Italian IT