Croix Rouge : 1400 personnes ont pu acheter des biens de  première nécessité

0

Pour répondre aux objectifs de préparation aux catastrophes et de reconstruction de Saint-Martin, la Croix-Rouge française déploie depuis plusieurs mois maintenant des projets de post-urgence. Parmi lesquels le projet « écureuil », qui visait à répondre aux besoins financiers des plus vulnérables par la distribution de coupons permettant d’acheter des biens de première nécessité.

« Ces coupons ont été distribués aux 1400 bénéficiaires à partir du mois d’avril, et étaient valables jusqu’au 30 juin » explique Else Souchard, chargée de projet à la Croix Rouge, et notamment du projet Ecureuil à Saint-Martin et Saint-Barthélemy.

Pour identifier les bénéficiaires, la Croix Rouge a fait appel à ses partenaires : la CAF, le pôle solidarité familles de la Collectivité, et différentes associations de quartiers.

Les critères, pondérés, servaient à évaluer la situation globale des bénéficiaires : composition familiale (nombre de personnes dans le foyer, présence d’un nourrisson, d’une personne âgée ou handicapée…), la situation économique (emploi, ressources…), le logement (entièrement détruit, nécessitant de gros travaux, personne hébergée…).

Critères à partir desquels chaque partenaire a dressé une liste des bénéficiaires potentiels. Puis, fin mars, a eu lieu une commission d’attribution avec la Croix Rouge bien sûr, mais aussi la COM, des travailleurs sociaux, les associations, et des représentants des usagers (membres de la population). « Nous avons étudié la situation de chaque personne, les fiches ayant été préalablement anonymisées (les noms et lieux d’habitation avaient été masqués) afin de pouvoir se concentrer sur les critères et éviter tout biais » précise Else Souchard. « Nous avons aidé des personnes qui n’avaient rie reçu depuis Irma, et d’autres qui avaient reçu d’autres aides mais dont la situation le nécessitait. » poursuit-elle. Des coupons ont ensuite été imprimés puis distribués aux 1400 bénéficiaires contactés par téléphone, SMS ou directement par porte-à-porte. « Les associations nous ont d’ailleurs bien aidées lorsque l’on n’arrivait pas à joindre les bénéficiaires ainsi qu’en nous prêtant leurs locaux » souligne-t-elle.

Chaque bénéficiaire a reçu 12 coupons d’une valeur de 50 euros (soit 600 euros au total) qu’il a pu dépenser dans cinq magasins en partie française de Marigot à Quartier d’Orléans. Bien entendu, il était impossible d’acheter tabac ou alcool avec ces coupons puisque le but de l’opération était de combler les besoins de première nécessité (alimentation, produits d’hygiène et d’entretien). Les coupons étaient nominatifs, et les bénéficiaires devaient présenter une pièce d’identité en même temps. Un QR code était apposé sur chaque coupon ce qui a permis leur traçabilité.

La Croix Rouge a ainsi pu constater que c’est bel et bien ce que les personnes ont acheté. « On sait quel coupon a été utilisé par quel bénéficiaire. Certains ont tout dépensé en une fois, d’autres ont préféré espacer leurs achats » rapporte Else Souchard. 99,8 % des coupons ont été utilisés, ce qui prouve à l’association que le besoin était réel.

(Source : www.soualigapost.com)

No comments