890 millions d’euros ont déjà été versés par les assurances suite à Irma

0

L’ouragan Irma aura causé 17 100 sinistres sur l’île de Saint-Martin. Les dégâts sont estimés à 1,140 milliard d’euros dont 50 % aux habitations, 46 % aux biens professionnels (dont 25 hôtels) et 4 % aux automobiles.

A fin mars 2019, 78 % des indemnités (tous sinistres confondus) ont été versées soit 890 millions d’euros, affirme la fédération française des assurances (FFA). Un chiffre qui devrait encore augmenter mais légèrement selon la FFA. Aujourd’hui, quasiment tous les assurés ont reçu leur première part d’indemnités, soit celle qui correspond aux 75 % dus par les compagnies quelle que soit la volonté de l’assuré de reconstruire ou non son bien.

Pour toucher les 25 % restants, l’assuré doit fournir des factures de professionnels ayant réalisé les travaux. Si l’assuré achète les matériaux et répare lui-même, il ne touche pas les 25 % restants.

A Saint-Martin, on considère aujourd’hui que peu d’assurés seront en mesure de fournir ces factures, c’est pourquoi le montant total versé par les compagnies ne devrait pas, selon elles, progresser énormément. Ce qui le fera augmenter seront les factures des chantiers des copropriétés, qui viennent tout juste de débuter.

La FFA estime qu’au final, environ 85 % des dommages auront été indemnisés. Une proportion inférieure à la moyenne nationale qui est de plus de 90 %.

En théorie, l’assuré dispose de deux ans pour reconstruire son bien et fournir les factures, soit jusqu’au 6 septembre prochain. Mais au vu du caractère exceptionnel du phénomène, du retard dans le traitement des dossiers par les compagnies, la FFA assure que des dérogations seront accordées par les compagnies à leurs clients (au cas par cas) pour leur permettre d’être remboursés même en cas de dépassement de délai.

A ce sujet, la députée de Saint-Martin a interpellé le gouvernement en avril. Elle a ainsi demandé à la ministre des Outre-mer de «bien vouloir sensibiliser les acteurs institutionnels concernés et la Fédération française de l’assurance à cette situation exceptionnelle des Saint-Martinois, afin d’allonger pour une période de six mois, le délai de fin d’indemnisation des sinistrés assurés de Saint-Martin».

(Source : SoualigaPost.com)

 955 vues totales,  5 vues aujourd'hui

Aucun commentaires

Faxinfo décline toute responsabilité quant aux contenus publiés et n'a pas vocation à répondre.

English EN French FR Spanish ES Dutch NL Italian IT