Sargasse : une nette amélioration sur nos plages

0
blank

A Saint-Martin, les échouages d’algues sur le littoral sont en diminution, d’après le dernier relevé de l’Agence de santé (ARS) pour la 2ème semaine de janvier. Une mission interministérielle d’étude des sargasses se déplacera bientôt sur notre territoire.

Les agents de l’ARS ont constaté une faible quantité d’algues en mer. Quant aux émanations de gaz (H2S), elles sont inférieures au seuil de détection, selon l’agence. Les points à surveiller prioritairement – à cause de la quantité d’algues et de la proximité des habitations – sont la baie de Cul-de-Sac, la Baie orientale nord et la Baie Lucas. Aucun secteur n’est sur la liste rouge (très grandes quantités à côté des habitations) de l’ARS. A Saint-Barthélemy, l’anse des Cayes et Marigot sont particulièrement surveillées (liste rouge) en raison du grand nombre d’algues et des odeurs (taux reste inférieur à 0.2 ppm), d’après l’agence. La présidente de la Collectivité Aline Hanson et la préfète Anne Laubies dresseront vendredi matin un bilan sur le ramassage des sargasses, effectué par les brigadiers de l’association «Centre Symphorien d’Insertion».

Mission interministérielle d’étude sur les sargasses : trois hauts-fonctionnaires seront présents en Guadeloupe jusqu’au 25 janvier prochain afin d’effectuer une mission d’étude sur les sargasses à l’initiative de la ministre de l’Ecologie Ségolène Royal, du ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire Stéphane Le Foll, ainsi que de la ministre des Outre-mer George Pau-Langevin. Cette délégation se déplacera aussi à Saint-Martin et à Saint-Barthélemy. L’inspecteur général de l’administration Tristan Florenne et deux ingénieurs généraux des ponts, des eaux et des forêts, François Guerber et François Colas-Belcour, devront «faciliter la mise en place d’une gestion à long terme du phénomène d’échouage des sargasses et formuler des solutions pérennes pour la collecte et la valorisation des algues», d’après la préfecture. Leur rapport est attendu en mars.

blank

Aucun commentaires

Faxinfo décline toute responsabilité quant aux contenus publiés et n'a pas vocation à répondre.

English EN French FR Spanish ES Dutch NL Italian IT