Santé : Une souscription pour agir contre le chlordécone

0
blank

Une souscription vient d’être lancée par l’association Envie Santé. Elle a besoin de 20 000 euros pour entamer une action en justice pour exiger 0 chlordécone dans l’alimentation des Guadeloupéens.

L’association «Envie Santé» veut faire reculer l’Etat dans le dossier Chlordécone. L’ANSES, l’agence nationale de sécurité sanitaire, a en effet autorisé l’augmentation des LMR, les limites maximales de résidus dans les viandes.

«Envie Santé» entend aller en justice, mais pour cela il faut de l’argent. A travers une plateforme de souscription, Kisskissbankbank, la structure a lancé un appel aux dons financiers avec l’objectif de recueillir 20 000 euros (ndlr : elle n’a recueilli qu’un peu plus de 4 100 euros à ce jour).

«Envie Santé» met en avant la santé des 800 000 Guadeloupéens et Martiniquais en jeu.

Beaucoup d’entre eux sont encore surexposés à une contamination au chlordécone. Certains consomment des aliments qu’ils produisent eux-mêmes, notamment des œufs et volailles, évoluant en zones sensibles ou des denrées achetées sur les bords de route, sans contrôle.

Pour rappel, le chlordécone est un pesticide utilisé jusqu’en 1993 dans les bananeraies de la Martinique et de la Guadeloupe pour lutter contre les charançons, des insectes ravageurs des bananiers. Très persistant et bioaccumulable, le chlordécone est encore présent dans les sols. Il peut se retrouver dans certaines denrées d’origine végétale ou animale, ainsi que dans les eaux de certains captages utilisés pour la production d’eau destinée à la consommation humaine. _AF

blank

Aucun commentaires

Faxinfo décline toute responsabilité quant aux contenus publiés et n'a pas vocation à répondre.

English EN French FR Spanish ES Dutch NL Italian IT