Naufrage d’un bateau de clandestins 

0

Dans l’affaire du naufrage d’un bateau dans la nuit du 30 juin au 1er juillet 2013 entre Saint-Martin et Anguilla avec à son bord au moins vingt-trois personnes – la plupart des clandestins, six personnes avaient été poursuivies par la justice à Saint-Martin. Elles ont été jugées le 20 décembre à Saint-Martin.

Le tribunal a rendu hier son délibéré :

– trois ans de prison ferme à l’encontre de EL, le capitaine du bateau qui devait transporter les passagers de Baie Rouge à Saint Thomas. Il a été relaxé des faits d’aide au séjour de personnes illégales.

– Un an de prison dont six mois assortis du sursis à l’encontre de AD, le jeune mécanicien qui devait réparer le bateau. Il avait reçu les ordres de son père. Il a été relaxé des faits de non assistance à personne à danger.

Un an de prison à l’encontre de JA, le gardien de la villa à Baie Rouge, d’où est parti le bateau. Il ne s’était pas présenté à l’audience. Un mandat d’arrêt a été décerné.

– Trois ans de prison à l’encontre de ADM, celui qui était mis en cause par l’ensemble des témoins et autres protagonistes de l’affaire. Une interdiction définitive de séjour en France a également été prononcée.

– Trois ans de prison à l’encontre et interdiction définitive de séjour en France de JFS et E de PVN qui ne s’étaient pas présentés à l’audience. Un mandat d’arrêt a également décerné. (plus de détails sur www.soualigapost.com).

 2,974 vues totales,  15 vues aujourd'hui

About author

No comments

%d blogueurs aiment cette page :