Huit mois de prison pour des faits de violence et détention d’armes

0
blank

Un Saint-Martinois âgé de 32 ans, SI, a été présenté mercredi devant le tribunal correctionnel en comparution immédiate.

La victime, EN, déclare avoir été agressée à deux reprises. La première fois, le 16 janvier, SI, l’aurait menacée avec un cendrier suite à une altercation au sujet du loyer, EN ne le payant plus depuis 2016 à SI. Deux jours plus tard, SI l’aurait «fouetté avec une branche d’arbre».

Le prévenu, affirme que tout s’est passé le 18 janvier. EN est venu vers lui avec une barre de fer et pour se défendre, il a pris une branche d’arbre qu’il a ensuite lancée et elle est tombée sur le dos de EN. Puis, la femme de celui-ci a pris un couteau de cuisine et SI a saisi un cendrier au cas où elle serait venue vers lui.

Dans le cadre de l’enquête, une perquisition a été effectuée au domicile de SI et plusieurs armes de catégorie B soumise à autorisation pour les détenir, or SI n’en a pas. Il s’est justifié en disant que les armes appartenaient à son père qui avait été chef de la police territoriale.

Après en avoir délibéré, le tribunal a suivi les réquisitions du parquet et a condamné l’individu à une peine de huit mois de prison, une interdiction de posséder une arme soumise à autorisation durant une période de cinq ans, la confiscation des armes trouvées et une interdiction d’entrer en contact avec la victime. Il a aussi reçu la constitution de partie civile de la victime et condamné SI à lui verser 100 euros au titre des dommages et intérêt ; elle avait demandé 1 500 euros.

(plus de détails sur www.soualigapost.com)

blank

Aucun commentaires

Faxinfo décline toute responsabilité quant aux contenus publiés et n'a pas vocation à répondre.

English EN French FR Spanish ES Dutch NL Italian IT