Maître Chance-Duzant : «ce n’est pas un Trumpiste des Etats-Unis »

0
blank

Son client comparaissait jeudi matin devant le tribunal pour avoir transporté illégalement une arme sur un barrage quatre jours après Irma. 

Avec les riverains de son quartier, il a tenu un barrage à Cul de Sac afin de se protéger. «On ne voulait pas d’individus en bande dans le quartier», explique-t-il. Et pour être dissuasif, il a pris l’une de ses armes, une carabine semi-automatique. Posée sur la table, elle devait intimider. «Elle était verrouillée», précise-t-il. Lors d’un contrôle de gendarmerie, l’arme a été vue. Son propriétaire a fait valoir le fait qu’il était tireur sportif et qu’il détenait les autorisations nécessaires pour la détenir. Ce qui a été vérifié par les forces de l’ordre. Toutefois il l’a emmenée dans un endroit sans autorisation.

Conformément aux réquisitions du procureur qui avait reconnu le contexte particulier post Irma, le tribunal a prononcé comme unique peine la confiscation de la carabine semi automatique et des cartouches retrouvées à côté et dans le coffre de la voiture. (Plus de détails sur www.soualigapost.com)

blank

Aucun commentaires

Faxinfo décline toute responsabilité quant aux contenus publiés et n'a pas vocation à répondre.

English EN French FR Spanish ES Dutch NL Italian IT