La SNSM toujours prête à intervenir…

0

Lundi dernier, au petit matin, le CROSS alerte la SNSM pour une balise de détresse EPIRB émettant entre Pinel et Tintamarre.

Récit : « 99 % de risques qu’il s’agisse encore d’une “fausse alerte” (nous en avons eu des dizaines depuis le cyclone IRMA) mais nous ne pouvons pas ne pas y aller; au cas où il s’agirait du 1% restant et donc d’une vraie détresse…

A 7heures, nous sommes à bord ; vu que nous ne sommes que 3 sauveteurs disponibles et que ce n’est pas loin, nous décidons de prendre la RESCUE STAR, plus rapide et plus manœuvrable que la vedette SNS 269 que nous prête depuis 2 mois la SNSM de St-Barth.

Nous quittons la Marina Fort Louis puis nous faisons route sur le point GPS transmis par le CROSS qui nous précise que c’est une balise enregistrée sous le nom de BROADREACH, voilier blanc de 50 pieds…

Une petite demi-heure plus tard nous sommes sur zone, mais aucun voilier n’est en vue.

Communication VHF avec OCEANA qui est en route depuis St. Barth vers Marigot mais qui signale n’avoir rien vu d’alarmant pendant sa traversée.

Le Hirundo, qui était passé plus tôt, n’avait rien vu non plus.

À la demande du CROSS nous allons jusqu’à Tintamarre ; mais il n’y a aucun bateau au mouillage ni dans les parages.

L’hélicoptère de la Gendarmerie survole plusieurs fois la zone… RAS !

Peu après 8 heures, le CROSS nous donne liberté de manœuvre; nous refaisons donc route vers Marigot.

A 8h15 nous entendons un appel à la VHF : le LUNA SEA, voilier de 13 m, vient de tomber en panne moteur dans la Baie de Marigot tout près du pont de Sandy Ground.

Il n’a qu’une petite ancre et pas beaucoup de chaine ; il n’est pas sûr qu’elle tienne avec la houle dans la baie et il demande assistance car il est seul à bord.

A 8h33, nous sommes à ses cotés et une remorque est passée. Nous le remorquons sur 500 m ; juste histoire de le mettre en sécurité plus près de l’entrée de la Marina Fort Louis, pour qu’il puisse y réparer son moteur. Ce marin avait prévu de passer par le pont de Sandy Ground pour rentrer dans le lagon; il n’était pas au courant que le pont ne fonctionnait plus depuis IRMA ; mauvaise nouvelle donc pour lui quand on lui a précisé qu’il devait faire le tour des Terres Basses et rentrer par le chenal de Simpson Bay, une fois son moteur réparé.

Fin de notre mission ! »

Saluons l’engagement, de jour comme de nuit, des sauveteurs de la SNSM de Saint-Martin, toujours prêts à porter assistance aux navigateurs en difficulté ici ou ailleurs._AF

blank

Aucun commentaires

Faxinfo décline toute responsabilité quant aux contenus publiés et n'a pas vocation à répondre.

English EN French FR Spanish ES Dutch NL Italian IT